CHUNGKAI, LE CAMP DES SURVIVANTS

Bientôt disponible
Guerre / Western - 2001 - Etats-Unis | Thaïlande - 110 MIN - Tous publics

Septembre 1942. Un régiment écossais, capturé par les Japonais, doit construire une voie de chemin de fer au coeur de la jungle birmane. Soumis à un régime extrêmement brutal, les prisonniers subissent brimades et privations. Deux clans s'affrontent à l'intérieur du camp : ceux qui sont décidés à s'évader, et ceux qui tentent d'améliorer les conditions de vie du camp...

Réalisé par

6.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Didier Philippe-Gérard
Didier Philippe-Gérard
CHRONIQUEUR

Le titre anglais du Camp des survivants est To end all wars, Pour en finir avec toutes les guerres... C'est le thème ambitieux que David L. Cunningham a souhaité traiter en nous donnant à voir l'aventure extraordinaire et authentique d'un groupe d'Ecossais, soldats de sa très gracieuse Majesté pendant la seconde guerre mondiale. Durant les durs combats dans le Pacifique ces militaires sont faits prisonniers par l'armée japonaise en 1942 et internés dans un camp en Thaïlande. Là, ils vont subir les pires traitements et surtout, servir de main d'œuvre à la construction d'une voix ferrée longue de plus de 400 km desservant le Nord du pays.

Ce court résumé fait irrésistiblement penser au Pont de la rivière Kwaï ou à Furyo. En fait, le point de vue de cette histoire est beaucoup plus humaniste. Ici, pas de conflit opposant le devoir à l'honneur, pas de dérive sadomasochiste entre les gardiens et leurs prisonniers. Nous sommes en présence d'un récit âpre et réaliste qui se révèle une formidable leçon de survie, de vie, d'humanité...
Dans des situations extrêmes, des conditions limite, comment des hommes arrivent à surmonter l'absence de tout, comment ils parviennent à avoir encore de l'espoir. Comment,  grâce à quelques uns qui ne baissent pas les bras, Platon, Shakespeare ou la Bible arrivent à leur donner encore la force de survivre...
Contexte

David L Cunningham

THE FULL MONTY

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité