Bande Annonce de CODE REDDécouvrez la bande Annonce de CODE RED sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5765/fond/5765_w_500.jpg
Valeri Milev
Dimo AlexievForbes KbManal El-FeituryPaul LoganVelizar BinevElitsa RazhevaGeorgi StaykovJulian KostovMya-Lecia NaylorValeri YordanovBorislav IlievNikolay StanoevRalitsa Paskaleva

CODE RED

90 mn

Note de SensCritique :

3.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Valeri Milev.

Casting : Dimo Alexiev, Forbes Kb, Manal El-Feitury, Paul Logan, Velizar Binev, Elitsa Razheva, Georgi Staykov, Julian Kostov, Mya-Lecia Naylor, Valeri Yordanov, Borislav Iliev, Nikolay Stanoev. Ralitsa Paskaleva

Synopsis : Lors de la Seconde Guerre Mondiale, Staline a créé un gaz très toxique dont on a perdu la trace peu de temps après la bataille de Stalingrad. Plus de 70 ans plus tard, ce mystérieux gaz refait surface en Bulgarie. Et les conséquences sont terribles. En effet, le gaz transforme les habitants du coin en dangereux mutants et fait revenir les morts à la vie, façon zombies.

Scénario : Matthew Waynee, Valeri Milev.
Pays : Bulgarie | Etats-Unis d'Amérique
Tags : Fantastique / Horreur, Armée et militaires, Cadavres à la pelle, Films d'horreur avec des zombies, Inédits au Cinéma.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

La seconde guerre mondiale n’en finit plus de nourrir des fantasmes de fin du monde. Les secrets entourant le conflit alimentent ainsi l’imagination du cinéma de genre, notamment celui mettant en scène des zombies. Si des films comme Dead Snow, Frankenstein’s Army ou encore Outpost choisissaient les nazis comme population de prédilection pour la zombification, Code Red change un peu la donne.

 

En effet, dans le film du bulgare Valeri Milev, les zombies viennent plutôt d’URSS. Plus précisément, il s’agit de Staline qui, lors de la bataille de Stalingrad, a déployé un gaz secret ramenant les morts à la vie et transformant les vivants en mutants. 70 ans plus tard, l’existence de ce gaz ayant été, jusque-là, caché avec succès, celui-ci refait surface en Bulgarie.

 

Beaucoup de gore, des maquillages effrayants et une ambiance d’apocalypse pour ce petit film évoquant une alerte maximale. Coproduit par les Etats-Unis et la Bulgarie, une alliance assez peu courante finalement au cinéma, Code Red s’avère être un croisement assez malin de plusieurs genres de films allant de Stalingrad à Resident Evil en passant par Aliens, le retour.

 

Il y a de nombreuses façons d’amener la présence de zombies au cinéma : une malédiction, un composant chimique voire même une apparition soudaine qui ne mérite même pas d’explications. Et ici, c’est la deuxième option qui prime puisque le responsable de l’apparition de ces créatures combinant violence, entêtement et très gros souci de décomposition est un gaz. Mieux, un gaz créé par Staline. Car il est vrai qu’après avoir ancré l’origine des zombies dans le monde contemporain, le cinéma américain cherche à la disséminer à travers l’histoire, notamment la seconde guerre mondiale, vecteur de fantasme apocalyptique. D’ailleurs, pour l’anecdote, cette histoire de gaz toxique n’est pas récente, elle était même la base du scénario de ce qui aurait dû être la suite de Zombie, le film de Romero.

 

Mais suite à une brouille entre le scénariste et le réalisateur, ce pitch fut revendu à un producteur indépendant qui en fit Le Retour des morts-vivants en 1985, une comédie horrifique plutôt potache. Mais le composant toxique comme raison de l’apparition des zombies voire de la mutation en générale, comme c’est le cas dans Code Red, on le retrouve en pilier de nombreux autres films comme la saga des Resident Evil. En effet, au début du film, c’est bien à cause d’un produit chimique inachevé que les résidents d’un manoir deviennent de véritables mangeurs de chair. Mais Code Red ne se nourrit pas seulement de la mythologie zombie pour ce long-métrage, il multiplie les genres en mélangeant allégrement à l’horreur, des éléments du film de guerre et du drame. 

 

Malgré un budget peu élevé, mais pas mal pour un film de genre, de 6 millions de dollars, Code Red s’autorise une scène d’ouverture plutôt impressionnante, qui marque immédiatement l’esprit du spectateur. On y assiste à la bataille de Stalingrad avec une mise en scène, si ce n’est parfaite, vraiment énergique et prenante, n’ayant rien à envier à ses ainés qu’il s’agisse de Spielberg ou Jean-Jacques Annaud. Ce qui est assez surprenant puisque, couramment, ces petites productions d’horreur se contentent davantage d’aller au plus simple et au moins spectaculaire pour limiter les coûts. Mais Code Red a également des standards prestigieux dans sa partie dramatique, notamment quand il met en avant la relation entre la scientifique de l’OTAN et sa fille. Car, même si l’ennemi est différent, l’urgence est la même et leur lien n’est pas sans rappeler la relation fusionnelle qu’entretiennent Ripley et Newt dans le film Aliens de James Cameron.

Bien

Un énième film de zombies, mais celui-ci, un peu en dessous de Resident Evil, est néanmoins agréable à regarder. Fan du genre, j'ai trouvé l'histoire cohérente, l'ensemble bien joué avec des effets spéciaux réussis, le tout bien réalisé, donc c'est une réussite. ...

Lire la suite
7
Gilles47
le contexte
A voir également
Affiche du film RUBY L APPRENTIE SORCIÈRE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film ZOMBIE HUNTER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE TOURNAMENT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PANDÉMIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés