COEUR DE COQ

Parce que le titre du film est à prendre à la lettre, c'est Fernandel le récipiendaire
Comédie - 1946 - France - 85 MIN - VF - Tous publics
Tulipe, modeste ouvrier, aimerait bien obtenir la main de Loulou, la fille de son patron. Mais il réalise que son rêve ne se réalisera jamais. Tulipe décide alors de mettre fin à ses jours. Un médecin parvient cependant à le sauver en lui greffant un coeur de coq. Tulipe se réveille mais n'est plus le même...

Réalisé par

4.9 / 10
1 min avant1 min avant
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Tulipe Barbaroux, timide ouvrier typographe, est amoureux de Loulou, la fille de son patron. Malheureusement, l’imprimerie familiale a des problèmes financiers et le père de Loulou préfère qu’elle épouse un homme assez riche pour combler ses dettes.

Tulipe décide alors de se suicider : il absorbe une importante dose de somnifère et plonge dans le sommeil.

A son réveil, Tulipe n’est pas mort. Pour le sauver, un médecin lui a greffé un cœur de coq. Tulipe devient alors un séducteur sûr de lui et très chanceux.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Fernandel

Parce que c'est aussi l'histoire d'une greffe de coeur, un récit choral réaliste, triste et pudique, adapté du roman de Maylis de Kerangal.

Maurice Cloche

Parce que c'est un des gros succès de la carrière de Fernandel (mais pas autant que "La vache et le prisonnier" réalisé par le même Henri Verneuil). Le scénario y est également improbable puisque l'acteur joue six personnages différents.

ADHÉMAR OU LE JOUET DE LA FATALITÉ

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS