COEUR FIDèLE

Bientôt disponible
Parce que c'est une parfaite introduction au cinéma de Jean Epstein, négligé aujourd'hui
Drame - 1923 - France - 63 MIN - Tous publics

Marie est une orpheline élevée à la dure par ses parents adoptifs, le père et la mère Hochon, tenanciers d'un sinistre bar du vieux Port de Marseille. Elle aime Jean, un honnête docker, mais ses bourreaux l'obligent à se fiancer à Petit-Paul, un petit truand de basse envergure. Celui-ci convie Marie à une fête foraine et tente d'abuser d'elle. Mais Jean qui les a suivis s'interpose et provoque une rixe au cours de laquelle un gendarme est poignardé. Petit-Paul prend la fuite, Jean est arrêté et doit écoper d'une année de prison...

Réalisé par

7.3 / 10
Les avis sur Sens Critique

Peu de cinéphiles connaissent l'oeuvre du Français Jean Epstein, à l'exception peut-être de « La Chute de la Maison Usher » qu'il réalise en 1928. Il est pourtant, aux côtés de Murnau ou de Lang, parmi les plus grands cinéastes du muet, et sa filmographie se doit d'être ...

Lire la suite9Par FrankyFockers
"L'avant-garde française"

Réalisateur prolifique dans les années 1922-1938 (ère du muet), Jean Epstein est surtout connu pour La chute de la maison Usher de 1928. Il a notamment présenté sa version (1923) de L'Auberge Rouge de Balzac, le mélo Le Lion des Mogols (1924), Finnis Terae et surtout Cœur ...

Lire la suite9Par Zogarok
Fidèle for ever

Le mouvement impressionniste au cinéma, c'est le début des années vingt : Louis Delluc, Abel Gance, et Jean Epstein, et un peu Germaine Dulac ; ce sont des gens qui se revendiquent comme auteur (bien avant la Nouvelle Vague) et qui pensent et théorisent sur le cinéma autant ...

Lire la suite9Par Garfounkill

Tags

Contexte

Pour les expérimentations visuelles avant-gardistes, à une époque où le cinéma français rivalise d'innovations créatives avec les Russes.

Jean Epstein

Un drame sentimental au lyrisme exalté.

NAPOLÉON

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité