Bande Annonce de COMMENT VOLER UN MILLION DE DOLLARSDécouvrez la bande Annonce de COMMENT VOLER UN MILLION DE DOLLARS sur FilmoTVhttp://
William Wyler
Audrey HepburnCharles BoyerEli WallachHugh GriffithPeter O'TooleFernand GraveyJacques MarinMarcel DalioMoustacheRoger TrévilleBert BertramEdward Malin

COMMENT VOLER UN MILLION DE DOLLARS

118 mn

Note de SensCritique :

7.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : William Wyler.

Casting : Audrey Hepburn, Charles Boyer, Eli Wallach, Hugh Griffith, Peter O'Toole, Fernand Gravey, Jacques Marin, Marcel Dalio, Moustache, Roger Tréville, Bert Bertram. Edward Malin

Synopsis : Charles Bonnet, un brillant faussaire parisien n’hésite pas à vendre ses toiles quand il est en manque d’argent. Sa fille Nicole le supplie d’arrêter ainsi que de prêter ses « œuvres » aux musées, comme un faux Cellini qu’il confie au Musée Kleber-Lafayette. Le soir de l’inauguration, Nicole restée à la maison surprend Simon, un séduisant cambrioleur essayant de voler un faux Van Gogh. Elle le  blesse involontairement, avant de le soigner et le ramener à son hôtel. Le jour où le musée veut expertiser le Cellini, Nicole ne voit qu’une solution pour ne pas être démasquée : voler le faux Cellini avec la complicité de son ami Simon.

Scénario : Harry Kurnitz.
Musique : John Williams.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Comédie, Policier / Suspense.

Film pas encore disponible

Qu’un cinéaste hollywoodien comme William Wyler, plus spécialisé dans le drame (Les Hauts de hurlevent, 1939) ou le grand spectacle (Ben-Hur, 1959) réalise une comédie policière et romantique du calibre de Comment voler un million de dollars pourrait surprendre. Mais, pour lui, c’était une manière de prolonger le succès qu’il avait remporté en 1953 avec Vacances romaines, déjà interprété par Audrey Hepburn. D’ailleurs, avec cette nouvelle comédie, il souhaitait reformer le couple de Vacances romaines Audrey Hepburn-Gregory Peck. Ce qui n’a pas été possible parce que Gregory Peck voulait explorer un registre plus sombre.

À la place de Gregory Peck, Wyler a choisi une autre star internationale, Peter O’Toole, encore auréolé de sa formidable prestation dans Lawrence d’Arabie de David Lean. Même si, entre-temps, O’Toole avait rappelé son talent pour la comédie, avec le film de Clive Donner, écrit par Woody Allen Quoi de neuf Pussycat ? Pour incarner le milliardaire Leland, la production avait engagé George C. Scott que Wyler a trouvé trop désinvolte sur le plateau. Il l’a remplacé par Eli Wallach qui venait de donner la réplique à Peter O’Toole dans Lord Jim.

Comme l’action de Comment voler un million de dollars se situe en France, la plupart des seconds rôles ont été choisis parmi les interprètes hexagonaux. Charles Boyer, interprète de Cukor (Hantise) et de Lubitsch (Cluny Brown) avait déjà beaucoup tourné à Hollywood. Tout comme Marcel Dalio, l’inoubliable Marquis de La Règle du jeu, qui avait déjà joué avec Audrey Hepburn dans Sabrina. De même Jacques Marin, futur inspecteur moustachu de la Coccinelle à Monte-Carlo était déjà apparu dans Le Train de John Frankenheimer et Fernand Gravey, la vedette de Paradis Perdu avait connu une petite carrière dans le Hollywood des années 30.

Tourné en scope avec un budget de superproduction, Comment voler un million de dollars se plaît à cultiver à l’écran une idée du luxe parisien. En ce qui concerne les tenues d’Audrey Hepburn, la production n’a pas eu à chercher loin. Depuis Sabrina en 1954, la star n’était plus habillée à l’écran que par le grand couturier Hubert de Givenchy. Pour lui, Audrey Hepburn représentait une sorte d’idéal féminin : « un visage parfait et une silhouette idéale, avec son corps élancé et son cou de cygne ». Malicieusement, une des répliques de Peter O’Toole dans le film, fait allusion à cette belle complicité. Quant à Audrey Hepburn et Paris, c’est une autre grande histoire d’amour puisqu’après Sabrina, Ariane, Drôle de frimousse, Charade et Deux Têtes folles, c’était son sixième film dans notre capitale.

Nombre des décors de Comment voler un million de dollars ont été conçus dans les studios de Boulogne-Billancourt par Alexandre Trauner. Décorateur fétiche de Marcel Carné, de Drôle de drame aux Enfants du Paradis, Trauner avait déjà entamé une carrière internationale. Grâce notamment à sa fructueuse collaboration avec Billy Wilder amorcée sur Ariane, avec justement Audrey Hepburn. Tout n’a toutefois pas été tourné en studio. La villa Bonnet où habite l’héroïne est un authentique hôtel particulier de Neuilly, construit par Charles Garnier, le célèbre architecte de l’Opéra Garnier à Paris.

La beauté visuelle du film tient aussi à la lumière de Charles Lang. Chef-opérateur depuis la fin du muet, il a mené une carrière exceptionnelle en travaillant avec les plus grands, de Borzage sur L’Adieu aux armes, qui lui a valu un Oscar dès 1932, à Mankiewicz (L’Aventure de Madame Muir), en passant par une collaboration régulière avec Billy Wilder, notamment sur Sabrina qui lui avait déjà permis d’éclairer Audrey Hepburn. Entre-temps, Charles Lang est passé maître dans l’utilisation de la couleur,  qu’il s’agisse des paysages westerniens La Conquête de l’Ouest ou de la noirceur oppressante du thriller Seule dans la nuit, pour lequel il a retrouvé une nouvelle fois Audrey Hepburn.

Vous vous souvenez des comédies des sixties, si délicieusement élégantes et hilarantes? Si oui, courez voir Comment voler un million de dollars, si non, zou, séance de rattrapage avec Comment voler un million de dollars ! Dans ce « heist movie » (film de braquage), une sublime ...

Lire la suite
7
Queen-Bitch

- Vous êtes génial ! - Je sais. Ca fait un drôle d'effet...

How To Steal A Million est une petite comédie légère qui passe bien le dimanche soir, mais pas que. C'est aussi un scénario habile et des dialogues savoureux, parfois vraiment drôles. C'est aussi le duo exquis composé de la délicieuse, croquignolette Audrey (qui décidément ...

Lire la suite
7
Before-Sunrise

La Vénus trop bidon

J’ai jamais vraiment été friande des films d’Audrey Hepburn (pitié ne me brûlez pas au bûcher!). J’adore Charade et j’aime beaucoup Seule dans la nuit mais pour le reste c’est assez moyen. J’ai mis du temps à voir le charme que tout le monde semble lui trouver ...

Lire la suite
8
Melly
le contexte
A voir également
Affiche du film CINGLÉE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE CERVEAU

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BEN HUR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DRIVE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés