CONFESSION D'UN ENFANT DU SIÈCLE

2012
115 mn
Parce que Pete "Libertines" Doherty y effectue des débuts plus qu'honorables
Ce film n’est plus disponible
Octave, qui a été trahi par sa maîtresse, ne retrouve le goût de vivre que dans le libertinage le plus effréné, entraîné par Desgenais, son ami. A la campagne, où il séjourne après la mort de son père, il rencontre Brigitte, de dix ans son aînée. Il s'éprend d'elle mais se met à douter de sa sincérité...
Ce film n’est plus disponible
Drame
France
Tous publics

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Attention, film étrange, voire déroutant… Comment faire passer à l’écran ce roman d’Alfred de Musset ? Sylvie Verheyde y parvient avec élégance et je vais tenter de vous dresser le tableau.

La première moitié du dix-neuvième siècle en France voit l’apogée du romantisme. Dans ce contexte, nous suivons Octave, un jeune homme romantique qui vit dans un monde vide, uniquement penché sur la richesse et qui s’ennuie. C’est un libertin qui croit trouver le bonheur dans l’amour mais il va découvrir que sa maîtresse le trompe avec un de ses meilleurs amis. Il perd foi en l’amour et, pour ne pas sombrer dans l’anéantissement, il s’adonne au libertinage le plus effréné et à la débauche la plus extrême. Jusqu’au jour où il rencontre Brigitte, une jeune femme délicate et pure dont il s’éprend. Cependant, il ne peut s’empêcher d’avoir des doutes, des soupçons et d’être maladivement jaloux…

Alfred de Musset s’est inspiré pour ce récit de sa liaison avec George Sand. Et pour incarner ces deux personnages, la réalisatrice a confié les rôles à deux acteurs totalement inattendus mais formidablement convaincants : Pete Doherty et Charlotte Gainsbourg.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver ON NE BADINE PAS AVEC L'AMOUR - GEORGES MÉLIÈS (1908) (Une comédie qui tourne au drame, le cinéma à ses débuts commence à s'intéresser à la période romantique.) ou encore LES ENFANTS DU SIÈCLE - DIANE KURYS (1999) (Diane Kurys nous raconte la relation plus que tumultueuse de George Sand et Alfred de Musset dans les années 1830.).