CONVOI EXCEPTIONNEL

À partir de 4.99 €
Drame - 2019 - Belgique | France - 80 MIN - VF - HD - Tous publics
C’est l’histoire d’un type qui va trop vite et d’un gros qui est trop lent. Foster rencontre Taupin. Le premier est en pardessus, le deuxième en guenilles. Tout cela serait banal si l’un des deux n’était en possession d’un scénario effrayant, le scénario de leur vie et de leur mort. Il suffit d’ouvrir les pages et de trembler…

Réalisé par

4.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Carlos Gómez
Carlos Gómez
CHRONIQUEUR

Il est ahurissant de réaliser qu’un grand cinéaste comme Bertrand Blier est resté neuf ans sans tourner. Lorsque est sorti en mars 2019 ce Convoi Exceptionnel c’est en effet le nombre d’années qui s’étaient écoulées depuis Le bruit des glaçons, son précédent long métrage. Avec Jean Dujardin et Albert dans les rôles principaux cette fable sur la maladie avait alors été vue par plus de 700 000 spectateurs ce qui indiquait clairement que le réalisateur des Valseuses avait encore un public, Blier décrochant même une nomination comme meilleur réalisateur l’année suivante.

C’est à la faveur du producteur Olivier Delbosc que Blier a pu reprendre du collier à 79 ans passés. Dans Convoi exceptionnel, son dix-neuvième long métrage,  l’auteur et réalisateur fait parler une nouvelle fois son goût pour l’absurde et sa prédilection pour les climats nocturnes et mortifères, en mode Buffet froid, mais avec une ironie assez nouvelle. 

Convoi exceptionnel commence par la rencontre dans la rue d’un indigent qui pousse un caddie de supermarché vide et un nanti emmitouflé dans un manteau cossu. Leur mission : suivre le scénario qu’un réalisateur invisible s’ingénie à leur faire jouer. Une sorte de choc des mondes entre Gérard-Obélix-Depardieu et Christian-Asterix-Clavier, nouveau venu dans le monde de Blier mais sans potion magique pour venir doper leur performance...

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Gérard Depardieu, Christian Clavier

Parce qu'ici aussi les personnages sont les jouets d'une histoire qui s'écrit à leur dépens.

Bertrand Blier

Parce que seul Blier peut imiter Blier et qu'on retrouve ici le même genre de climat nocturne et angoissant, parcouru de moments d'humour noir

ASTÉRIX ET OBÉLIX (1999)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité