COUPLES EN CHALEUR

À partir de 6.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Un nanar porno en pleine campagne
Adulte - 1976 - France - 78 MIN - VF - interdit aux moins de 18 ans
Lino vit d'amour et d'eau fraîche, s'ébattant joyeusement avec sa bande de copains et de copines dans le jardin de la grande propriété de sa mère et jouant quelques morceaux de musique. Un promoteur cherche à racheter la maison. L'une des jeunes amies le séduit pour le détourner de son projet immobilier. Invité par la mère à dîner, il trouve que le groupe musical de Lino, le Lino Jazz...

Réalisé par

Pas encore disponible
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Christophe Bier
Christophe Bier
CHRONIQUEUR

La crise du couple bourgeois en appartement haussmannien a beaucoup trop préoccupé le porno giscardien, adepte des comédies boulevardières. Aussi sommes-nous toujours agréablement dépaysés quand un cinéaste plantait sa caméra à la campagne et recréait à sa façon une version hard du déjeuner sur l’herbe, multipliant le motif de la femme nue sur fond de verdure.

La première partie de Couples en chaleur a cette qualité simple d’afficher l’insouciance d’étreintes en pleine nature, faites d’éclats de rire et de plaisanteries potagères à base de courges.

Folâtres et sans pudeur, les corps vibrants s’arcboutent, couchés près des bosquets, dans de riantes joutes. Lino et ses copains, la peau éclaboussée par le vin qui jaillit, s’enivrent de baisers. De mai soixante-huit, l’hédoniste héritage s’est partout infiltré dans le jardin sauvage de la mère esseulée qui épie en songeant, troublée par leurs ébats, leurs convulsifs élans. Beauté blonde et mature, elle jouit du végétal, et se livre à d’étranges caresses florales. Lino et son Jazz Band sont moins sophistiqués, vivent d’amour et de musique. La seconde partie les voit rouler dans leur camionnette en quête de gloire, à l’assaut de la capitale. Ils séduisent avant tout quelques mignonnes qui traînaient dans le studio d’enregistrement. C’est un porno sans autre prétention que d’offrir comme dénouement une partouze en chambre. Les acteurs s’y prêtent de bonne grâce, improvisant quelques acobaties. On notera surtout dans ce final la présence d’une quasi débutante et encore châtain, Brigitte Lahaie, souriante et presque candide, rosissant de tant d’audaces érotiques. Nous sommes en 1976.

Tags

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

10978

574

10977

5370

13734

445

1818

5371

1921

13735

17362

Le contexte

Alain Plumey

De Claude Pierson, 1977. Autre porno avec un groupe musical et situé en province.

Jean Luret

Tourné simultanément avec la même équipe de comédiens, ce film présente des similitudes avec "Couples en chaleur".

LES MONTEUSES

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS