COURAGE FUYONS

1979
94 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

1979
94 mn
Parce que le titre du film renvoie à Jules Renard
Depuis quelque temps, la vie de Martin, père de famille et homme marié, lui pèse. Il profite des circonstances de mai 68 pour s'éclipser du domicile conjugal et passer la nuit dans une communauté. Ainsi fait-il la connaissance d'Eva, une blonde chanteuse de cabaret qui le laisse pantois...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Comédie
France
Tous publics
VF - HD

1 min avant
Les avis sens critique
Les + de filmo

« N’écoutant que son courage qui ne lui disait rien, il se garda d’intervenir. » C’est par cette phrase de Jules Renard que démarre Courage fuyons. D’ailleurs, le titre résume merveilleusement bien l’esprit du film.

Yves Robert et Jean-Loup Dabadie se sont visiblement beaucoup amusés à faire le portrait de ce poltron maladif.

Martin Belhomme, un Jean Rochefort hyper attachant, est un lâche de naissance. Depuis toujours ce sont les autres qui décident pour lui. La preuve, alors qu’il est épris de liberté et rêveur, il se retrouve marié à une épouse tyrannique et autoritaire (Dominique Lavanant). Il rêvait d’être musicien ? Cette même épouse l'installe dans une tristounette carrière de pharmacien de quartier.

Il a une quarantaine d’années et sa vie de père de famille et d’homme marié lui pèse.  Les événements de mai 68 éclatent et surprennent Martin un soir en rentrant chez lui. Il est emporté par le flot d’une manifestation étudiante et, toujours aussi dégonflé, il préfère détruire lui-même sa propre voiture plutôt que de devoir la défendre devant les manifestants excités. Il va profiter des circonstances pour déserter le domicile conjugal et passer la nuit dans une communauté. C’est là qu’il va croiser Eva, l’irrésistible Catherine Deneuve, et tomber dingue d’elle.   

Dès lors, il fera tout son possible pour séduire la belle, et passer pour un aventurier à ses yeux. La tâche ne va pas être simple…

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE SOUPIRANT - DE PIERRE ETAIX (1963) (Pierre Etaix incarne un personnage un peu lâche qui n'ose pas déclarer sa flamme aux femmes qu'il tente de séduire.) ou encore LES AMANTS RÉGULIERS - DE PHILIPPE GARREL (2005) (Pendant les événements de mai 68, François, un jeune homme de 20 ans qui "fait les barricades" va croiser une jeune fille dont il tombe amoureux.).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Autour du film