Bande Annonce de DALIDADécouvrez la bande Annonce de DALIDA sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/11296/fond/11296_w_500.jpg
Lisa Azuelos
Nicolas DuvauchelleNiels SchneiderRiccardo ScamarcioSveva AlvitiVincent PerezJean-Paul RouveMichaël CohenRoby Schinasi

DALIDA

124 mn

Note de SensCritique :

6.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Lisa Azuelos.

Casting : Nicolas Duvauchelle, Niels Schneider, Riccardo Scamarcio, Sveva Alviti, Vincent Perez, Jean-Paul Rouve, Michaël Cohen. Roby Schinasi

Synopsis : Au Caire, l'histoire belle et tragique d'une fille d'immigrants italiens qui allait devenir l'une des chanteuses les plus populaires dans la France des années soixante...

Scénario : Lisa Azuelos.
Musique : Jean-Claude Petit.
Pays : France
Tags : Drame.

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Il était une fois, une jeune femme égyptienne, d’origine italienne, qui su traverser les époques et les modes en réinventant sans cesse son personnage de femme passionnée mais solitaire, avant de disparaître de manière tragique... C’est une façon parmi d’autres de résumer la carrière de Dalida et c’est en grande partie celle que Lisa Azuelos a choisi pour donner corps à son biopic. De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe n°1, en passant par ses voyages initiatiques en Inde et le succès planétaire de Gigi l’Amoroso, Dalida trace le portrait intime d’une femme théâtrale, attachante et plus complexe qu’il n’y paraît.

Sans être fan de l’artiste, Lisa Azuelos, la réalisatrice de Lol a vu dans son projet le moyen de réhabiliter cette chanteuse, à la popularité monstre au début des années 70, en expliquant minutieusement les raisons de son suicide: "Je voulais donner l’extrême-onction à Dalida. Qu’on la comprenne et qu’on excuse son geste final."

Le film a été difficile à monter, du fait de changements successifs de réalisateurs et d'actrice principale... En dépit de quoi, Lisa Azuelos avait l’intime conviction que le projet finirait par voir le jour, foi de voyante : en effet, en 2012, une médium annonçait à la réalisatrice que "Dalida était contente" qu’elle veuille relater son histoire et que celle-ci verrait le jour "quatre ans plus tard !" "On croit à ces choses-là ou pas, estime la réalisatrice, mais elle avait vu juste". D’autant plus juste, qu’à l’époque de cette prédiction Lisa Azuelos avait abandonné le projet.

Dans son premier montage, Dalida représentait trois heures de film, Lisa Azuelos ayant opté pour un récit chronologique et exhaustif. Elle a tenu notamment à mettre l’accent sur son enfance et sur sa relation à son père qui selon la cinéaste "explique son rapport aux hommes jusqu’à la fin. Pour la comprendre, on ne peut pas en faire l’économie. Et toutes les phases de sa vie artistique et amoureuse sont intéressantes, des années San Remo au disco, ç'eût été un crève-cœur d’en laisser de côté !"

Au final, il a fallu cependant que la réalisatrice coupe une heure, à contre-cœur, jetant à la corbeille des plans entiers. L’entreprise dans tous les cas n’aurait pas pu se faire sans l’accord d’Orlando, frère et producteur de l’icône. Il portait le projet depuis cinq ans, à une époque où des studios américains étaient paraît-il intéressés pour le produire. C’est sa rencontre avec Lisa Azuelos et Jérôme Seydoux président de Pathé, qui remit le film sur les rails. Durant la première projection du film, Orlando dit avoir été choqué, bouleversé de voir se dérouler sous ses yeux, le film de sa propre vie.

On peut comprendre son émotion. L’actrice choisie pour incarner Dalida, bien qu’inconnue, a marqué les esprits par la force de sa présence. Choisie parmi 200 candidates, l’Italienne Sveva Aviti, ancienne joueuse professionnelle de tennis et mannequin, ne parlait pas un mot de français en arrivant au casting. Elle a fait la différence en interprétant une chanson devant la réalisatrice en pleurs. En revanche, il a fallu un peu plus de temps à Orlando pour adopter sa nouvelle "sœur". Neuf mois de préparation ont été nécessaires à la jeune femme pour devenir Dalida. Et le résultat est là.

Le biopic est un des genres les plus difficiles, voir casse-gueule, au cinéma. Quand, en plus, il est dirigé par Lisa Azuelos (qui n’a pas fait que des chefs d’oeuvres, loin s’en faut) on pouvait craindre le pire. Les mauvaises langues diront qu’on est là devant un beau ...

Lire la suite
8
ffred

La folie des passions.

CRITIQUE+IMAGES Je suis allé à cet avant première sans vraiment y être convaincu j’avais juste envie après avoir vu Sully de retourner en salle de cinéma, l’endroit que je préfère au monde. La séance commence après le tapis rouge et les images retransmises depuis ...

Lire la suite
9
Xavier DC

Éloquant

Dalida est un biopic réussi, rythmé par ses musiques inoubliables, ne basculant pas dans le sentiment d'ennui comme de nombreux films du genre. Sveva Alviti est sublime, une grande révélation, elle joue très bien le rôle de Dalida. Le spectateur n'a d'yeux que pour elle, ...

Lire la suite
7
Timothée Vélarde
le contexte
A voir également
Affiche du film POLISSE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Mariage à Mendoza

à partir de

9.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LOL USA

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BORN TO BE BLUE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film GRAVE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L EMBARRAS DU CHOIX

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE LOST CITY OF Z

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NEXT LEVEL

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film KONG : SKULL ISLAND

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MONSIEUR ET MADAME ADELMAN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés