DANS SES YEUX

Bientôt disponible
Parce que le film  connut un  destin doublement prestigieux,  Oscar à Hollywood plus Goya en Espagne!
Policier / Suspense - 2010 - Argentine|Espagne - 124 MIN - Tous publics

1974, Buenos Aires. Benjamin Esposito enquête sur le meurtre d'une jeune femme. 
25 ans après les faits, il décide d'écrire un roman basé sur cette affaire "classée" dont il a été témoin et protagoniste. Ce travail d'écriture le ramène à ce meurtre qui l'obsède depuis tant d'années mais également à l'amour qu'il portait alors à sa collègue. Benjamin replonge alors dans cette période sombre de l'Argentine où l'ambiance était étouffante et les apparences trompeuses...

7.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Patrick Fabre
Patrick Fabre
CHRONIQUEUR

Attention ce film est dangereux. Dans ses yeux a remporté l’Oscar du meilleur film étranger devant Un prophète de Jacques Audiard. Par chauvinisme on ne devrait pas vous le recommander. Et pourtant…

Dans ses yeux est le septième film du réalisateur Argentin Juan José Campanella. L’histoire débute en Argentine en 1974, quand Benjamin Esposito enquête sur le meurtre d’une femme. 25 ans plus tard, il décide d’écrire un livre sur cette affaire classée et replonge dans cette période sombre de l’histoire de son pays, époque où il était amoureux de sa collègue de travail…
Le scénario de Dans ses yeux est adapté de La Pregunta de sus ojos, un roman d'Eduardo Sacheri, lequel a collaboré à l’écriture du scénario à la demande du réalisateur qui voulait aussi s’appuyer sur l’expérience de l’auteur qui a longtemps travaillé dans le domaine judiciaire. Une façon d’avoir à la fois l’aval du romancier et un conseiller technique.

Dans ses yeux marque aussi les retrouvailles de Juan José Campanella avec son acteur principal : Ricardo Darin. C’est même le quatrième film qu’ils tournent ensemble. Et cette fois ça leur a porté bonheur, contrairement en 2002 quand Le fils de la marié, leur troisième film commun avait été nommé à l’oscar sans succès. 

Contexte

Ricardo Darín

Juan José Campanella

NEUF REINES

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité