Bande Annonce de DANTONDécouvrez la bande Annonce de DANTON sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5948/fond/5948_w_500.jpg
Andrzej Wajda
Anne AlvaroGérard DepardieuPatrice ChéreauRoland BlancheWojciech PszoniakEmmanuelle DebeverGérard HardyKrzysztof GlobiszRonald GuttmanTadeusz HukMarek KondratMarian KociniakStéphane Jobert

DANTON

130 mn

Note de SensCritique :

6.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Andrzej Wajda.

Casting : Anne Alvaro, Gérard Depardieu, Patrice Chéreau, Roland Blanche, Wojciech Pszoniak, Emmanuelle Debever, Gérard Hardy, Krzysztof Globisz, Ronald Guttman, Tadeusz Huk, Marek Kondrat, Marian Kociniak. Stéphane Jobert

Synopsis : Paris, 1793. Pour soutenir la Révolution, menacée aux frontières par une coalition de pays européens et, à l’intérieur, par les Vendéens, le Comité de Salut Public mené par Robespierre instaure « la Terreur ». Des têtes tombent. Inquiet, le populaire Danton, retiré dans l’Aube, revient à Paris pour imposer la paix. La confrontation avec Robespierre, son ancien ami, est inévitable...

Scénario : Agnieszka Holland, Andrzej Wajda, Boleslaw Michalek, Jacek Gasiorowski, Jean Claude Carrière.
Musique : Jean Prodromidès.
Pays : France | Pologne
Tags : Politique / Histoire, Histoire de France, Révoltes, révoltés, révolutions, Politique française.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Danton est une coproduction franco-polonaise tournée dans la région parisienne au printemps 1982 par Andrzej Wajda (56 ans) et adaptée de l’Affaire Danton, une pièce polonaise (de 10 heures !) écrite dans les années 1920. Jouée puis oubliée, cette pièce avait été redécouverte en 1967, date à laquelle Wajda la verra pour la première fois. Fasciné, il en écrit une nouvelle version (plus courte) qu’il met en scène, lui-même, à Varsovie en 1975, avec, déjà, dans le rôle de Robespierre, son compatriote Wojciech Pszoniak.

Dans le film, qui sortira à Paris en janvier 1983, Danton est incarné par Gérard Depardieu (34 ans), qu’en moins d’un an on aura vu dans la Femme d’à côté de Truffaut, la Chèvre de Veber, le Retour de Martin Guerre de Vigne et le Grand frère de Girod. Pour Wajda, ça ne fait aucun doute : « Je n’aurai pas fais ce film sans Gérard. Je l’ai fais pour rencontrer Gérard. Je ne vois pas au monde d’autre comédien qui aurait pu jouer ce rôle. »

Comme vous le constaterez, alors que les partisans de Robespierre sont tous incarnés par des acteurs polonais, ceux qui partagent les idées de Danton ont les visages de Roland Blanche, Patrice Chéreau, Anne Alvaro, Roger Planchon ou Jacques Villeret. Voici donc Danton, Prix Louis Delluc 1982 et César 1983 du meilleur réalisateur.

On se souvient qu’entre la Palme d’or cannoise de l’Homme de fer et la sortie de Danton, la Pologne d’Andrzej Wajda connut des heures sombres avec, notamment, l’instauration d’un Etat de siège, décrété en décembre 1981 par le général prosoviétique Jaruzelski, opposé au fameux syndicat Solidarnosc, dirigé par Lech Walesa, futur Président de la République polonaise. A cause de cela, le film de Wajda eut, en France, une résonance particulière. On soupçonna son auteur d’avoir « polonisé » le sujet. Malgré ses dénégations, certains y virent un film à clé. Il ne s’agissait plus de l’opposition entre deux grandes figures de la Révolution française, mais bien de l’affrontement, on ne peut plus contemporain, entre Walesa et Jaruzelski. François Forestier dans les colonnes de l’Express n’est pas le seul à affirmer : « Danton, c’est Walesa et Robespierre, Jaruzelski. »

Commandé par la Gaumont et subventionné par le (tout nouveau) gouvernement socialiste de la France, dans le cadre des festivités du bicentenaire de la Révolution française, le film de Wajda fait polémique, quittant très vite les pages cinéma des gazettes pour alimenter durablement la chronique politique. A gauche le film gêne et les commentaires vont bon train. Louis Mermaz, président de l’Assemblée nationale, se dit « déconcerté », Pierre Joxe, président du groupe socialiste à l’Assemblée, estime que « [cette] histoire n’est pas la nôtre », pendant que Jean Auroux, ministre du travail, juge Robespierre « caricaturé ». A l’opposé, Michel Poniatowski, ancien ministre de l’Intérieur de Valéry Giscard d’Estaing lancera au cinéaste un chaleureux « Merci, Monsieur Wajda ».

C’est parce qu’il avait été le scénariste de Luis Bunuel, qu’il admirait profondément, que Wajda proposa à Jean-Claude Carrière d’écrire le scénario du film que vous venez de voir. Il se trouve qu’en lisant les mémoires de Bunuel, intitulées Mon dernier soupir et coécrites par Carrière lui-même, on apprend que cette admiration était réciproque. L’auteur du Chien andalou devait disparaître six mois après la sortie de Danton. Quant à Danton, lui-même, s’il perdit la tête le 16 germinal de l’an II, le cinématographe et la télévision, depuis, lui en ont fourni quelques-unes de rechange, d’Emil Jannings à Bernard Fresson, de Niels Arestrup à Klaus Maria Brandauer, en passant par celle du comédien-navigateur, Olivier de Kersauzon, dans Liberté, égalité, choucroute, le dernier film de Jean Yanne.

Liberté, fraternité et terreur

Intéressant. Bavard mais intéressant. Le scénario est intéressant pour plusieurs raisons. D'abord parce qu'il dresse le portraits de deux personnages qui s'affrontent alors qu'ils ont les mêmes idéaux, les mêmes espoirs, prouvant par là que la couleur d'un parti ne fait ...

Lire la suite
8
Fatpooper

Andrzej Wajda, cinéaste polonais, s'intéresse étrangement à l'histoire de France et à celle de Danton, révolutionnaire qui lutta face à la Terreur de Robespierre. Gérard Depardieu campe à merveille le révolutionnaire jusqu'à se métamorphoser et s'ancrer dans son personnage. ...

Lire la suite
7
JimAriz

Un film tout à fait correct d'un point de vu historique. Depardieu est très bon voire excellent par moment dans la peau de Danton. Il suffit de voir comment il harangue le tribunal révolutionnaire sur la fin du film et en perd la voix...Très bon vraiment, Depardieu comme on ...

Lire la suite
7
tibo2257
le contexte
A voir également
Affiche du film TROP BELLE POUR TOI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES ANGES GARDIENS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film L HOMME DU PEUPLE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES MARIÉS DE L AN DEUX

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés