Bande Annonce de DARK STARDécouvrez la bande Annonce de DARK STAR sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/6546/fond/6546_w_500.jpg
John Carpenter
Brian NarelleCal KuniholmDan O'BannonDre PahichJoe SaundersMiles WatkinsNick CastleAdam BeckenbaughCookie KnappJohn Carpenter

DARK STAR

80 mn

Note de SensCritique :

5.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : John Carpenter.

Casting : Brian Narelle, Cal Kuniholm, Dan O'Bannon, Dre Pahich, Joe Saunders, Miles Watkins, Nick Castle, Adam Beckenbaugh, Cookie Knapp. John Carpenter

Synopsis : Dans la seconde moitié du XXIe siècle, une station-satellite nommée Dark Star a pour mission de détruire avec des bombes les planètes instables du système interstallaire. Jusqu'au jour où suite à un incident, le mécanisme de déclenchement des bombes se dérègle...

Scénario : Dan O'Bannon, John Carpenter.
Musique : John Carpenter.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Science-fiction, Dans le futur, Vers d'autres galaxies, Les débuts de …, Nains diaboliques.

Film pas encore disponible

L’interstellaire est au programme de ce film de John Carpenter ! Cela fait vingt ans que le lieutenant Doolitle, le sergent Pinback et les astronautes Boiler et Talby sont les membres de l’équipage du vaisseau spatial Dark Star. Leur mission : sillonner la galaxie pour repérer les planètes qui pourraient représenter un danger pour les futures colonisations terriennes. Soit vingt ans d’ennui abyssal pour les quatre hommes… jusqu’au jour où le vaisseau se retrouve pris dans un tourbillon électromagnétique qui a pour effet de dérégler la bombe superpuissante qu’il transporte à son bord. Tel est l’argument initial du film né de l’imagination de John Carpenter, à l’origine un court métrage de fin d’études universitaires.

S’il est bien crédité au générique comme réalisateur et musicien du film, John Carpenter en partage la paternité avec son complice d’université, Dan O’Bannon qui en est le coscénariste, l’acteur, le monteur, le directeur artistique et le responsable de la postproduction des effets spéciaux. Cet investissement total des deux jeunes hommes est à l’image d’un premier film doté d’un budget ridicule de 6 000 dollars, bricolé au système D et tourné du coup sur une longue période faute d’argent. Les acteurs et techniciens sont bénévoles et les seize décors du film sont constitués de matériaux de récupération tandis que la chaufferie de l’immeuble où réside Carpenter sert de plateau annexe… Et pourtant à l’écran, on en vient à oublier les trucages et autres bidouillages inventés par les deux apprentis cinéastes.

Il faut dix ans pour parvenir à une première version qui dure un peu moins d’une heure mais que l’Université refuse de parrainer. Seule l’intervention providentielle d’un producteur chevronné, Jack Harris permet un nouveau tournage pour une version longue exploitable en salle. Même si les trois hommes finiront par ne plus s’entendre quand le film sera terminé, une sortie est organisée en 1974, soit quatre ans après le premier jour de tournage. Mais c’est alors un échec total, le film étant rapidement retiré des écrans faute de spectateurs. Carpenter et O’Bannon en concluent qu’ils ne peuvent travailler ensemble et le duo se sépare. Ainsi naquit dans la douleur un film de science-fiction qu’on regarde désormais comme un classique du genre. Il est temps de rejoindre l’espace interstellaire…

L’aspect bricolé de Dark Star pourrait laisser penser que dans l'esprit de ses deux auteurs le film est une parodie d’un genre en vogue à Hollywood. Mais c’est plutôt d’hommage qu'il faudrait parler tant Carpenter et O’Bannon multiplient les références cinéphiliques de haut vol. Ainsi les échange et le quotidien des quatre hommes enfermés dans un lieu clos  font explicitement référence aux mythiques scènes de prison du Rio Bravo de Howard Hawks. De la même manière, l’ombre des incursions de Kubrick dans la science-fiction plane sur tout le film, depuis les rapports entre les hommes et l’intelligence artificielle de 2001, Odyssée de l’espace jusqu’au goût de l’absurde qui préside à Docteur Folamour, les deux films ayant en commun la présence d’une bombe pour le moins explosive ! Ces références sont au service d’une fable qui emprunte les voies de l’ironie et de la mélancolie pour aborder un genre très fréquenté, dans le droit fil de ce que Moebius et ses deux complices Dionnet et Druillet mettent en œuvre à la même époque en créant le magazine Métal Hurlant.

Tout comme ceux du Nostromo, le vaisseau imaginé cinq ans plus tard par Dan O’Bannon précisément pour les caméras de  Ridley Scott afin de transporter son terrifiant Alien, les membres de l’équipage du Dark Star sont présentés comme des ouvriers de l’espace, symboles d’un prolétariat qui se fait exploiter par un pouvoir militaire parfaitement cynique. S’ils sont depuis vingt ans dans l’espace, dans les faits ils n’ont vieilli que de trois ans. Autrement dit, ils sont quasiment condamnés à l’éternité dans ce vide interstellaire à devenir fou. Pour survivre, ils se rattachent à leurs souvenirs terrestres mais cette nostalgie mortifère participe à un état mélancolique permanent qui fait se plonger chacun dans la contemplation inutile des étoiles extérieures.

Qu’une bombe qui cite Descartes puisse discuter avec un astronaute qui lui pose des questions existentielles, voilà ce qui fait le charme principal et iconoclaste de Dark Star. De là à imaginer que pour Carpenter la pensée est une bombe, il n’y a qu’un pas. Mais le cinéaste invente  également d’autres images qui deviendront récurrentes dans le cinéma de Science fiction comme cette insolite quasi-absence des femmes, ce fantasme de l'ascenseur qui écrase ses passagers ou bien encore cette créature extraterrestre aussi organique que redoutable. Autant d’éléments qui font de ce film, malgré ou à causez de ses moyens dérisoires, une sorte de matrice du genre.

MétaSF

1er film (fauché) de Monsieur Carpenter, en fait un court métrage de fin d'études de 45mn, rallongé par la suite. Passez les effets spéciaux, forcément d'assez bas niveau, il reste un vrai film de SF dans ce que le genre fait de mieux, l'interrogation métaphysique. Bon ...

Lire la suite
8
Quantum

Anti 2001

4 hippies barbus avec des salopettes bon marché dans trois pièces recouvertes d'alu cherchent à nous faire croire qu'ils sont des astronautes grâce à deux tuyaux d'aspirateurs et une maquette devant un fond noir. Voilà. Sur ce départ délicieusement amateur, le film démarre ...

Lire la suite
9
Lionel Dricot

Teach it, Phenomenology.

Dark Star nous présente le tableau d'un vaisseau de la loose (Le commandant a été tué par un court-circuit sur le siège arrière, le stock d'approvisionnement en PQ a explosé etc...) qui vogue depuis 20 ans afin de détruire des planètes instables avec à son bord, quatre ...

Lire la suite
10
Evether
le contexte
A voir également
Affiche du film HALLOWEEN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AELITA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DIVERGENTE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONTACT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés