Bande Annonce de DE L'OR POUR LES BRAVESDécouvrez la bande Annonce de DE L'OR POUR LES BRAVES sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2897/fond/2897_w_500.jpg
Brian G. Hutton
Carroll O'ConnorClint EastwoodDon RicklesDonald SutherlandGavin Mac LeodHarry Dean StantonTelly SavalasHal BuckleyJeff MorrisPerry LopezRichard DavalosStuart MargolinDick BalduzziGene CollinsKarl Otto AlbertyTom Troupe

DE L'OR POUR LES BRAVES

138 mn

Note de SensCritique :

6.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Brian G. Hutton.

Casting : Carroll O'Connor, Clint Eastwood, Don Rickles, Donald Sutherland, Gavin Mac Leod, Harry Dean Stanton, Telly Savalas, Hal Buckley, Jeff Morris, Perry Lopez, Richard Davalos, Stuart Margolin, Dick Balduzzi, Gene Collins, Karl Otto Alberty. Tom Troupe

Synopsis : En 1944, dans l'Est de la France, un colonel du renseignement allemand est capturé par l'ancien  lieutenant américain, rétrogradé, Kelly. Découvrant que son prisonnier est en possession d'un lingot d'or, Kelly lui fait subir un interrogatoire particulier, puisqu'il le fait boire jusqu'à le rendre ivre mort, et au terme duquel il apprendra que les Allemands disposent d'un trésor de quatorze mille barres d'or gardées dans une banque à quelques 40 kilomètres de la ligne de front. Kelly décide alors de s'en emparer avec l'aide de ses hommes, et surtout de les garder.

Scénario : Troy Kennedy-Martin.
Musique : Lalo Schiffrin.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Guerre / Western, PLUS D'ACTION, Avec un trésor, Films de casse, PLUS D'ACTION.

à partir de

7.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

Clint Eastwood a commencé sa carrière de vedette de cinéma, en Italie, dans des films qualifiés de westerns spaghettis comme Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus ou encore Le bon, la brute et le truand. Des films réalisés par Sergio Leone au milieu des années soixante. Quelques années plus tard, en 1970 pour être précis, comme attiré par une certaine nostalgie du genre après être devenu une star aux Etats-Unis, on retrouve Eastwood en tête de distribution d’un film de guerre américain De l’or pour les braves, sorte d’hommage au fameux western dit spaghetti, tourné en ex Yougoslavie et dont l’action se situe en France.

Pendant la seconde guerre mondiale, en France, Kelly, un ancien lieutenant américain, rétrogradé, capture un colonel du renseignement allemand. Lorsqu’il remarque que son prisonnier dispose d'un lingot d'or, Kelly le saoule pour obtenir des informations. Le prisonnier ivre révèle alors l’existence d’un stock de quatorze mille barres d'or entreposées dans un coffre de banque, à 40 kilomètres, dans la ville de Clermont en Argonne. A partir de cet instant, le seul et unique but de Kelly et de ses hommes va devenir l’or et comment s’en emparer.

C’est en cela précisément que réside l’hommage au western spaghetti. Des héros qui n’en sont pas, mus par le seul appât du gain et totalement dépourvus d’idéologie.

Signé Brian G. Hutton, également réalisateur de Quand les aigles attaquent avec aussi Clint Eastwood, le film compte dans sa distribution des noms comme Telly Savalas, Kojak pour les intimes, et qui fut aussi le très vilain Ernst Stavro Blofeld, ennemi juré de James Bond, dans au service secret de Sa Majesté. Et puis, Donald Sutherland, vu dans M.A.S.H de Robert Altman. Harry Dean Stanton, très remarqué dans Paris, Texas de Wim Wenders, et un nouveau venu à l’époque, John Landis, le futur réalisateur de Le loup garou de Londres, Un fauteuil pour deux, The Blues brothers et autres films à succès, et qui fait ici une brève apparition déguisé en bonne sœur, en plus d’être assistant de production sur le film.

Je vous donne rendez-vous après le film, et cherchez la nonne !

  

 

 

La France transposée en ex-Yougoslavie. C’est ce que vous venez de voir dans De l’or pour les braves. La raison en est simple : L’on y trouvait encore à l’époque du tournage du film, soit au tout début des années 70, des tanks américains Sherman, tout comme des tanks T 34 russes facilement modifiables en chars Tigres allemands. Mis à part cela, il apparaît clairement que le film s’adressait plus à un public américain, ou du moins ne connaissant pas bien les régions de France, puisque le décor naturel choisi ne présente que très peu de similitudes avec l’Est du pays et notamment les alentours de Nancy où se déroule l’action.

Mais peu importe, en fin de compte, puisqu’il s’agit ici d’une fiction basée sur tout sauf des faits réels, et qui s’attache en premier lieu à tourner la guerre en dérision et à malmener les valeurs américaines traditionnelles. Des chars crasseux, un soldat à l’allure de hippie avant l'heure, des ennemis qui deviennent des complices dès qu’il s’agit de s’approprier de l’or, un capitaine de l’armée américaine qui souhaite charger un yacht qu’il a trouvé, dans la soute d’un avion militaire pour le ramener chez lui. Bref, tous les ingrédients de la comédie antimilitariste voire anarchiste, sont réunis dans ce film de pur divertissement sorti au moment où la guerre du Vietnam battait son plein et où le public, notamment américain, avait plus besoin de rire qu’autre chose.

Côté musique, hormis le fait que le thème principal du film, Burning bridges, a fait l’objet d’une version chantée par Clint Eastwood et jamais sortie, les fans de Quentin Tarantino se seront peut-être aperçus que l’une des mélodies que l’on entend dans De l’or pour les braves a été purement et simplement reprise dans Inglorious basterds sous l’appellation Tiger tank. Ajoutons à cela que le compositeur Lalo Schifrin s’est amusé à plagier Ennio Morricone en collant une musique de western spaghetti sur la scène où les trois hommes, Kelly, Big Joe et Oddball se dirigent vers le char allemand garé en plein devant la banque et qui pointe sa tourelle dans leur direction. Le clin d’oeil au western aura même été poussé jusqu’à introduire à ce moment-là des bruits d’éperons, alors que les protagonistes sont en uniforme militaire.

 

 

 

 

Et pour quelques lingots de plus

Septembre 1944, les Alliés ne sont pas très loin de Nancy. Le soldat américain Kelly capture un colonel allemand et découvre qu'un gros dépôt de lingots d'or se trouve dans la banque d'un village sous bonne garde de l'occupant. Kelly va assembler une petite troupe avec l'aide ...

Lire la suite
7
Jackal

Prends l'oseille et tire-toi !

Tourné par un gros studio alors que l'Amérique s'embourbe dans le conflit au Vietnam, "De l'or pour les braves" est symptomatique des années 60 / 70, époque où Hollywood n'avait pas peur de prendre des risques, de nager à l'aveugle. Typique du cinéma post-hippie, "De l'or ...

Lire la suite
7
Gand-Alf

Un fim intéressant à plus d'un titre. Tout d'abord, et c'est ce qui m'a amené à voir cette pellicule, à cause des acteurs. Clint Eastwood et Donald Sutherland ne sont pas n'importe qui, et lorsque l'on à en mémoire la performance du second dans Les Douze Salopards, on est ...

Lire la suite
8
Pedro_Kantor
le contexte
  • Egalement interprété par
    Telly Savalas
  • Pas si éloigné
    Comme dans "De l'or pour les braves", des soldats américains décident de se détourner de leur vraie mission, pendant la guerre du Golfe cette fois, et de s'emparer de l'or de Saddam Hussein.
  • Egalement realisé par
    Brian G. Hutton
  • Dans le même genre
    Film de guerre aux allures antimilitaristes et anarchistes, également sorti au début des années 70.
A voir également
Affiche du film IMPITOYABLE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CASINO
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film DRIVE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film 300

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés