Bande Annonce de DEAD SNOW 2Découvrez la bande Annonce de DEAD SNOW 2 sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/6243/fond/6243_w_500.jpg
Tommy Wirkola
Ingrid HaasJocelyn DeboerMartin StarrVegar HoelØrjan GamstAmrita AchariaBjarte TjøstheimDerek MearsHallvard HolmenStieg Frode HenriksenCharlotte FrognerChristian RubeckKristoffer Joner

DEAD SNOW 2

97 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Tommy Wirkola.

Casting : Ingrid Haas, Jocelyn Deboer, Martin Starr, Vegar Hoel, Ørjan Gamst, Amrita Acharia, Bjarte Tjøstheim, Derek Mears, Hallvard Holmen, Stieg Frode Henriksen, Charlotte Frogner, Christian Rubeck. Kristoffer Joner

Synopsis : Martin a échappé aux zombies nazis qui hantent la montagne norvégienne. Mais alors qu'on lui a greffé la main du SS Herzog, il a un flash : l'armée va descendre en ville pour une dernière mission. Grâce à l'"escouade zombie", des nerds américains organisés pour contrer l'invasion éventuelle de morts-vivants, il peut sauver le pays... Il lui faudra, avant cela, réveiller d'autres morts, conservés dans la glace pendant la Seconde Guerre mondiale.

Scénario : Stieg Frode Henriksen, Tommy Wirkola, Vegar Hoel.
Musique : Christian Wibe.
Pays : Norvège
Tags : Fantastique / Horreur, Cinéma de montagne, Films d'horreur avec des zombies, Inédits au Cinéma, Seconde Guerre mondiale, Du sang dans la neige, Comédies d'horreur, Nazisploitation.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

"Qu’est-ce qui est plus diabolique que des zombies ?", s’est demandé Tommy Wirkola en voulant créer le premier film de morts-vivants scandinave. « Des zombies nazis ». Il y a cinq ans, le réalisateur norvégien – dont on ne connaissait que la parodie de Kill Bill, Kill Buljo – a coupé la chique à tous les fans de cinéma de genre, fantastique ou gore en livrant Dead Snow, film d’horreur non dénué d’un sens de l’humour très particulier. Là, il établit une mythologie déglinguée : dans les montagnes de Norvège, les locaux ont chassé les nazis manu militari à la fin de la Seconde Guerre mondiale. On les croyait congelés dans la neige, morts à jamais, mais non... Ils errent. Un groupe de jeunes gens, venus passer quelques jours à faire les foufous à la fraîche, va vérifier la légende par la manière forte. Non seulement les suppôts d’Hitler sont encore là, mais ils sont… des zombies. Manquait plus que ça.

Dead Snow 2 est dans l’exacte continuité de Dead Snow. Martin, qui s’est coupé un bras pour échapper aux zombies, va aussi réchapper à l’assaut de Herzog, le général SS à qui il avait piqué son magot. Mais dans la bataille, Herzog aussi perd un bras. Face à l’adversité, les deux ennemis sont à égalité. Leurs routes se séparent. Mais l’offensive nazie ne s’arrête pas là. Recrutant un max de soldats en ressuscitant les morts, l’armée descend de la montagne pour accomplir une dernière mission. Martin, lui, est accusé par les autorités locales, incompétentes et incrédules, d’avoir tué ses amis et massacré la population. Mais aux Etats-Unis, l’"escouade zombie" (en gros, de gros nerds qui croient aux morts-vivants et ont regardé trop de films) décide de venir l’aider. L’intégrité de la Norvège est suspendue aux actions de cinq bras cassés improbables.

Et voilà comment on rejoue la Seconde Guerre mondiale en mode déconne. En réinventant l’intervention américaine, en repensant le rôle des Russes, et en faisant d’un pékin moyen le gros héros de la libération. Tommy Wirkola s’est créé un terrain de jeu sans limite, basé sur des blagues potaches, des références pop, et un max de mauvais goût. Un film où il est permis de rire de tout, les boyaux dehors. Et qui a, dans le fond, l’intelligence de moquer la résurgence de pensées nauséabondes dans l’Europe d’aujourd’hui.

Dead Snow 2 fait partie d’un sous-genre hyper populaire dans les années 80 : la comédie d’horreur. Le film de Wirkola est d’ailleurs dans la droite lignée du Braindead de Peter Jackson ou d’Evil Dead 2 de Sam Raimi. Il est donc un héritier déglingo et revendiqué des Splatter films, un courant très graphique défini par George Romero en personne, et de la Nazixploitation, dont il emprunte les grands méchants mais certainement pas la dimension érotique. Avec le regain de popularité d’un certain cinéma d’exploitation – repopularisé par Tarantino avec Boulevard de la mort et Robert Rodriguez avec Machete –, il n’est pas étonnant de voir que les nazis font leur retour sur le devant de la scène. Identifiables au premier regard avec leurs panoplies, ils sont les méchants par excellence. L’avantage ? Le cinéma ne tarit jamais d’imagination pour ce qui est de les éliminer et de les éparpiller façon puzzle sur l’écran.

C’est vrai, le premier Dead Snow avait un côté fauché qui participait beaucoup à son charme. C’était un film de trublion, presqu’un objet underground que seuls les initiés avaient le privilège de connaître. Dead Snow 2 gagne en professionnalisme. D’abord, il a coûté plus cher : 4 millions d’euros au lieu de 650000. Mais surtout, entre temps, Tommy Wirkola s’est frotté à la grosse production hollywoodienne. Hansel et Gretel, sorti chez nous en 2013, avait beau avoir été imaginé entièrement par lui, le film avait été produit par des Américains et distribué par la Paramount. Dans un drôle de mélange des genres (le conte de fées et l’action), on retrouvait Jeremy Renner dans le rôle de Hansel et Gemma Arterton dans celui de Gretel, réinventés comme des chasseurs de sorcières. Film de genre mainstream, Hansel et Gretel avait récolté quatre fois sa mise, soit plus de 220 millions de dollars dans le monde, et une suite a été immédiatement commandée. Revenu sur ses terres norvégiennes peu après, Wirkola a considérablement gagné en maîtrise et en ambition.

De son passage aux Etats-Unis, Wirkola a aussi ramené l’envie de diriger un Américain. En l’occurrence, Martin Starr que vous avez reconnu dans le rôle du nerd « zombiphobe », Daniel. L’acteur, révélé par la série Freaks & Geeks, est un visage familier de la comédie américaine. En cloque, Undeclared, Super Grave, Walk Hard, il a toujours gravité dans l’univers de Judd Apatow. Finalement, Dead Snow 2, c’est la petite pointe d’exotisme qui manquait à sa filmographie.

Red is not Dead.

En 2009 sortait Dead Snow, (ou Død Snø, à prononcer « Deud Sneu », particulièrement efficace pour sa la péter en convention) la version norvégienne de ce que l’on appelle communément « film de cabane », à l’image d’Evil Dead ou Cabin Fever. Buzz énorme, le métrage ...

Lire la suite
10
SlashersHouse

J'avais déjà beaucoup aimé Dead Snow, j'avais un petit peu peur à l'idée de regarder une suite, car généralement les suites sont de moins bonne facture. Et quelle bonne surprise! On n'est plus dans un buddy movie, mais dans un pur film de zombie totalement déjanté, bourré ...

Lire la suite
9
caiuspupus

Heil ZOMBIE !

5 ans après un étrange ovni appelé "Dead Snow" qui nous faisait suivre un groupe d'amis attaqué par des zombis Nazis son réalisateur Tommy Wirkola qui l'année dernière nous à proposé un "Hansel & Gretel : Witch Hunters" sympatoche mais sans plus décide de revenir en force ...

Lire la suite
9
MC²
le contexte
A voir également
Affiche du film DEAD SNOW

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HORREURS NAZIES
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film DANCE OF THE DEAD
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film FRANKENSTEIN S ARMY

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés