DÉLUGE DE JOUISSANCES

Bientôt disponible
Pour ne pas oublier que La Cicciolina fut une immense star, au cinéma et en politique
Adulte - 1991 - Italie | Etats-Unis d'Amérique - 68 MIN - interdit aux moins de 18 ans
En faisant l'amour à sa compagne (Deidre Holland), un trentenaire obsédé sexuel (Jon Dough) fantasme sur les ébats de La Cicciolina, égérie du porno européen qui est entrée en campagne électorale pour prôner l'amour sous toutes ses formes.

Réalisé par

Pas encore disponible
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

Un homme de 36 ans fait gaillardement  l’amour à sa sublime amante tout en se masturbant régulièrement douze fois par jour en imaginant la Ciccolinia, grande star du porno italien, dans les positions  les plus scabreuses. Voilà,  en très gros, l’intrigue principale de Délire de Jouissance qui, visiblement, mixe deux films en un. Le premier, non identifié, montre des séquences de coït entre le hardeur américain Jon Dough et la sublime hollandaise Deidre Holland qui, par ailleurs, fut sa compagne hors plateau. Le deuxième film, de son titre original italien Piogga du Piaccere, également connu sous le titre  Luna Park della’amore , montre la Cicciolina  en campagne électorale en train de suggérer des lois ou fellations et sodomisations seraient obligatoire dans tous les couples. Au passage, elle en profite pour se livrer à quelques ébats salaces avec deux, trois, voir quatre gars en même temps.  Deux films en un donc, certes,  sauf qu’à la fin, La Ciccolina finit par rejoindre Jon Dough sur un lit en baldaquin pour qu’il puisse accomplir tout les fantasmes qu’il avait avec elle. Une séquence probablement extirpée d’un troisième film également non identifié.   

Visiblement daté de 1995 si on se fie à sa partie italienne réalisée par Riccardo Schichi, Déluge de jouissances nous offre une séquence très originale pour un film X quand Jon Dough met un peu de sa semence dans un tube de dentifrice avant que Deidre Holland ne s’en sert pour laver les dents. Blague coquine ou offensante ?  A vous de voir…   

Tags

Le contexte

La Cicciolina

Un film porno français des années 80 qui, comme Déluge de jouissances, mixe des extraits d'autres films pornos

Riccardo Schicchi

Une parodie enlevée et cochonne du "Camping" de Fabien Onteniente mixant scènes hard et situations vaudevillesques.

CICCIOLINA NUMBER ONE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS