Bande Annonce de DES GENS SANS IMPORTANCEDécouvrez la bande Annonce de DES GENS SANS IMPORTANCE sur FilmoTVhttp://
Henri Verneuil
Danny CarelFrançoise ArnoulJean GabinPaul FrankeurPierre MondyJacques MarinNane GermonYvette Etiévant

DES GENS SANS IMPORTANCE

99 mn

Note de SensCritique :

7.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Henri Verneuil.

Casting : Danny Carel, Françoise Arnoul, Jean Gabin, Paul Frankeur, Pierre Mondy, Jacques Marin, Nane Germon. Yvette Etiévant

Synopsis : Paris-Bordeaux, Bordeaux-Paris, tel est le quotidien de Jean Viard, chauffeur-routier, soumis aux cadences imposées par son patron. Avec une halte, tout de même, qu’il se réserve dans le même relais-routier. C’est là qu’il rencontre Clotilde, jeune femme avec laquelle il noue, bien que marié et père de famille, une relation amoureuse.

Scénario : François Boyer, Henri Verneuil.
Musique : Joseph Kosma.
Pays : France
Tags : Drame, Film des années 1950.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

La route, les poids-lourds qui la sillonnent, la fatigue de leurs chauffeurs, harassés par des cadences qui ne sont pas loin d’être infernales. Point d’autoroutes dans cette France des années 50. Et peu de droits aux revendications salariales pour le chauffeur-routier, qui doit se contenter de son maigre salaire et rouler, y compris la nuit de Noël.

Tel est le cadre de Des gens sans importance que réalisa Henri Verneuil en 1956, emmenant sur la route, Jean Gabin et Françoise Arnoul.

Adaptation, par Henri Verneuil et François Boyer (précédemment dialoguiste de Jeux interdits) d’un roman de Serge Broussard, prix du roman populiste en 1949, Des gens sans importance est d’abord un regard sur les conditions de vie, difficiles et forcément malheureuses, du "petit peuple", prolétariat ou "France d’en bas", selon les acceptions. Il n’est pas, pour autant, une véhémente critique sociale - Henri Verneuil ne s’est jamais manifesté comme un cinéaste politique.

Jean Gabin, qui vient de tourner Gas-oil, de Gilles Grangier où il était chauffeur-routier, reprend le volant. C’est la première fois qu’il tourne avec Verneuil. Pas la dernière, puisque les deux hommes feront encore quatre films ensemble. A ses côtés, Françoise Arnoul, qui avait été sa partenaire, deux ans plus tôt, dans French-cancan de Jean Renoir, un film éclatant de couleurs, à l’inverse de celui-ci, très noir et en noir et blanc.

Des gens sans importance a été essentiellement tourné dans les studios de Boulogne-Billancourt, mais, pour une partie des extérieurs, Henri Verneuil a déplacé sa caméra à Bordeaux, dans la vieille ville et sur les docks. Parmi ses assistants, se trouve Jacques Rouffio, qui se fera connaître comme réalisateur en 1967 avec L’Horizon.

A la fin du tournage, Henri Verneuil avait salué Gabin d’un Au-revoir monsieur l’immobile !, plutôt rageur. L’acteur, 52 ans à l’époque et un statut de dinosaure dans le cinéma français, avait rechigné à certaines indications du metteur en scène, voire refusé carrément de s’y soumettre. N’empêche, il avait aimé le film et apprécié le réalisateur. Bougon mais pas bégueule, il le lui fit savoir expressément. Une collaboration était née. Cinq ans plus tard, en 1961, les deux hommes se retrouvaient pour Le Président. Ce fut ensuite Un singe en hiver (1962), Mélodie en sous-sol (1963) et Le clan des Siciliens (1969).

Fidèle à ses acteurs, Henri Verneuil dirigeait ici Françoise Arnoul pour la quatrième fois, après Le fruit défendu (1952), Le mouton à cinq pattes (1954) et Les amants du Tage (1955). Et l’engagea encore pour Paris, Palace Hôtel qu’il tourna aussitôt après Des gens sans importance. On aura noté, dans les seconds rôles, la présence de Paul Frankeur, partenaire de Jean Gabin dans une bonne douzaine de films, dont Touchez pas au grisbi, de Jacques Becker (1954) et qui sera, lui aussi, d’Un singe en hiver.

Yvette Etiévant, qui incarne la femme, peu heureuse, de Jean Gabin, sera, quelques années plus tard, la mère de famille, moins malheureuse, mais soumise à des conditions de vie souvent difficiles de L’Homme du Picardie, fameux feuilleton de la télévision française, réalisé par Jacques Ertaud en 1968.

Passage de relais

C'est la même année que French Cancan et déjà Françoise Arnoul vient perturber Jean Gabin de son minois tout frais et de son regard triste... Jean il est routier, marié, trois enfants qu'il ne voit presque jamais et Pierre Mondy comme copilote, il fait la ligne Paris Bordeaux ...

Lire la suite
7
Torpenn

Les pauvres gens

Finalement, en revoyant une fois encore Des gens sans importance, on se dit que ce n’est pas vraiment un film noir, malgré la mort de Clotilde (Françoise Arnoul) ravagée par la septicémie à la suite de son avortement clandestin. C’est davantage qu’un film noir : c’est ...

Lire la suite
8
Impétueux

Gabin superstar

Plus je vois de films avec Jean Gabin et plus je me rends compte de son talent pour rendre crédible un métier. Il suffit de quelques plans, ici, pour croire sans retenue à son rôle de routier, c'est assez exceptionnel. On a presque l'impression d'avoir affaire à un témoignage ...

Lire la suite
8
Morrinson
 
A voir également
Affiche du film TOUCHEZ PAS AU GRISBI (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film RAZZIA SUR LA CHNOUF

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE CORPS DE MON ENNEMI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AUTANT EN EMPORTE LE VENT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film LINE OF FIRE

à partir de

6.99
 
Affiche du film ABDEL ET LA COMTESSE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA PRISONNIÈRE (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film RAMPAGE - HORS DE CONTRÔLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film A BEAUTIFUL DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Enter the Void

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés