DEUX JOURS À TUER

À partir de 2.99 €
Parce que le réalisateur Jean Becker et l'acteur Pierre Vaneck sont beaux-frères et avaient déjà tourné ensemble 47 ans plus tôt dans "Un Nommé La Rocca".
Drame - 2008 - France - 81 MIN - VF - HD - Tous publics

Le jour de son anniversaire, le publicitaire Antoine Méliot quitte son travail sur un coup de tête. Il se dispute volontairement avec sa femme, se bat avec ses meilleurs amis et quitte le domicile familial. Il se rend en Irlande, pour retrouver un père qu’il a peu connu. Mais pourquoi ?

Réalisé par

7.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Il y a deux films, deux œuvres qui se rejoignent, se complètent, mais coexistent, dans Deux jours à tuer. Ils illustrent les deux visages du cinéaste Jean Becker. Le premier porte la noirceur et la provocation qui a pu définir le metteur en scène dans un premier temps, le deuxième son humanisme plus posé et positif. Et, entre les deux, se tient un étrange héros incarné par Albert Dupontel.

En contant en effet deux journées d’un homme qui, la quarantaine venue, pourtant pourvu d’une vie parfaite et d’une famille de carte postale, envoie littéralement tout valdinguer, le réalisateur se livre à un jeu de massacre presque digne d’un Claude Chabrol. On n’avait pas vu une telle noirceur, et une telle verve agressive chez Becker, depuis au moins L’Eté meurtrier.

La deuxième partie, qui révèle les motivations plus complexes qu’il ne paraît de cet anti héros très révolté, fait alors subitement surgir cette part plus humaniste de l’auteur, cette description plus intime de drames secrets, de personnages qui tentent de vivre avec des blessures impossibles à garder. Dans cet entre deux, Becker se livre à une synthèse de son cinéma, réconciliant ainsi ses propres contraires.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Albert Dupontel

Parce que Lulu aussi a décidé de tout plaquer. Elle laisse son mari et ses enfants et part à la mer. En route, elle finit par se trouver.

Jean Becker

Grosse crise de déprime pour Mel Gibson, qui ne peut plus parler qu'au travers d'une marionnette de castor. On imagine assez bien Albert Dupontel dans le même rôle

9 MOIS FERME

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec la plateforme d'abonnement VOD FilmoTV, voir les meilleurs films chez vous c'est tout de suite et en toute simplicité ! FilmoTV, une offre multi-écrans : PC classique, application système Android, OS iPhone et tablettes, service dédié au câble, TV connectée, faites entrer le cinéma sur vos écrans ! Profitez de vos films comédies burlesques en abonnement VOD ou de vos films d'espionnage à visionner en téléchargement légal. Pour cela parcourez les espaces mode d'emploi et comment s'abonner.