Bande Annonce de DIAZ - UN CRIME D'ÉTATDécouvrez la bande Annonce de DIAZ - UN CRIME D'ÉTAT sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4873/fond/4873_w_500.jpg
Daniele Vicari
Claudio SantamariaDavide IacopiniElio GermanoJennifer UlrichRalph AmoussouAntonio GerardiFabrizio RongioneMattia SbragiaRenato ScarpaAlessandro RojaFrancesco AcquaroliPaolo Calabresi

DIAZ - UN CRIME D'ÉTAT

116 mn

Note de SensCritique :

7.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Daniele Vicari.

Casting : Claudio Santamaria, Davide Iacopini, Elio Germano, Jennifer Ulrich, Ralph Amoussou, Antonio Gerardi, Fabrizio Rongione, Mattia Sbragia, Renato Scarpa, Alessandro Roja, Francesco Acquaroli. Paolo Calabresi

Synopsis : Gênes, le 21 juillet 2001. Les chefs d’Etats des huit pays les plus puissants de la planète participent au 27e "G8". Dans la rue, une manifestation rassemblant 300 000 altermondialistes finit en guérilla urbaine. Il y aura un mort (par balle) et de très nombreux blessés. Plus tard dans la soirée, c’est le lycée Diaz, transformé en salle de presse et en dortoir, qui sera violemment pris d’assaut par la police. Témoin privilégié : Max Flamini, un journaliste venu de Bologne...

Scénario : Alessandro Bandinelli, Daniele Vicari, Emanuele Scaringi, Laura Paolucci.
Musique : Teho Teardo.
Pays : France | Italie | Roumanie
Tags : Drame, Que fais la police ?, Des histoires vraies, Politique sudaméricaine, Manifs.

à partir de

9.99
voir ce film

Ancien critique devenu cinéaste à la fin des années 1990, Daniele Vicari – grand prix du festival d’Annecy en 2002 – fut, comme beaucoup, extrêmement choqué par la façon dont furent traités les 300.000 altermondialistes venus pour manifester dans les rues de Gênes, en juillet 2001, en marge du 27e "G8", la fameuse réunion annuelle des huit pays les plus puissants de la planète.

Au soir du samedi 21 juillet 2001, après des affrontements déjà extrêmement violents, ayant fait un mort – par balle – et de nombreux blessés, 300 policiers prirent d’assaut le lycée Diaz – d’où le titre –, transformé pour l’occasion, en salle de presse et en dortoir. Là encore, il y eut de nombreux blessés et 280 manifestants furent arrêtés et conduits à la prison génoise de Bolzaneto où ils furent victimes, à nouveau et durant trois jours, d’incroyables violences et d’innombrables humiliations.

Amnesty International évoqua "la plus grave atteinte aux droits démocratiques dans un pays occidental depuis la Seconde guerre mondiale". Pour autant, Diaz, un crime d’état n’est pas un documentaire, mais bien un film de fiction, basé sur des témoignages et interprété par une centaine de comédiens, dix mille figurants et une vingtaine de cascadeurs.

Sujet sensible, sinon tabou, en Italie, le déchaînement des forces de police opposées aux altermondialistes venus affirmer "un autre monde est possible" – c’était leur slogan –, avait immédiatement passionné le cinéaste Daniele Vicari qui, dans la foulée, écrivit un premier scénario, qu’aucun producteur n’accepta de financer. Huit ans plus tard, il se remit au travail, une fois refermés les deux procès qui condamnèrent soixante-et-onze policiers, carabiniers, médecins, infirmières et gardiens de prison pour « coups et blessures aggravées, falsification de preuves, diffamations et abus de pouvoir » et, au terme desquels, le jury avait regretté "l’absence de prise en compte de la torture en tant que crime" dans le système judiciaire italien. Après de nouveaux et nombreux refus, Vicari rencontra, enfin, Domenico Procacci, notamment producteur de Gomorra, Habemus Papam et aussi Sept vies, avec Will Smith.

Ce n’est qu’après avoir trouvé à l’étranger deux autres partenaires – l’un en Roumanie, l’autre en France – que le film reçut une subvention du Ministère de la culture italien. "Mon projet dérange parce qu’il rappelle les faits avec rigueur et précision", expliqua le réalisateur, ajoutant qu’il avait voulu faire ce film "pour dénoncer le recul de nos démocraties." Tourné au début de l’été 2011, Diaz, un crime d’état sortit en Italie en avril 2012 – titre original : Diaz, ne nettoyez pas ce sang – et, en France (dans 36 salles), en juin 2013, après avoir été présenté au parlement italien puis au parlement européen ainsi que dans de nombreux festivals : Berlin (où il reçut le prix du public), Osaka, Reykjavik, comme au festival du cinéma italien de Villerupt (en Lorraine) et au festival International du film policier de Beaune, dans la section "Sang neuf".

La presse, dans son ensemble, accueillit favorablement ce "film coup de poing", pour Guillemette Odicino dans Télérama, dont on sort "éclaboussé", précisera Lucien Logette dans Jeune Cinéma. C’est en Italie, cependant, que Diaz eut le plus d’écho, engrangeant quatre nominations et trois "Ruban d’argent", distinction décernée par le syndicat des journalistes de cinéma, ainsi que neuf nominations et quatre "David di Donatello", les César transalpins.

Assassini !

Juillet 2001 Silvio Berlusconi, alors président du conseil italien, organise à Gênes la garden party annuelle des maîtres du monde, le G8. C’est devenu une habitude, un contre-forum social est organisé par les mouvements alter-mondialistes et se tient au même moment à ...

Lire la suite
9
Jambalaya

J'avais vu ACAB, de Stefano Sollimo l'été dernier, lu le livre éponyme de Carlo Bonini, livre qui n'abordait la tragédie de Diaz que dans un premier chapitre tragique qui énumère un par un les victimes de ce massacre, leurs blessures, leurs noms, de manière clinique. Avec ...

Lire la suite
8
EIA

Jamais je n'ai éprouvé autant de colère. Un film historique pour les générations à venir. J'ai vu la deuxième guerre, le Vietnam, le Rwanda, la Bosnie. J'ai encore vu le fond putride de certains, la faiblesse des subalternes. La bête immonde. Et bis repetita ...

Lire la suite
10
Henriane
le contexte
A voir également
Affiche du film ROMANZO CRIMINALE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film 600 KILOS D OR PUR
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film A.C.A.B. (ALL COPS ARE BASTARDS)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE QUEEN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés