DIKKENEK

2006
80 mn
À la carte à partir de 8.99 €

2006
80 mn
La joyeuse bande de désaxés et autres paumés que présente cette comédie permet de nombreux éclats d'un rire grinçant. L'humour belge à son paroxysme.
JC, dragueur ringard et grande gueule, multiplie les conquêtes tandis que Stef, son meilleur ami, rêve du grand amour. A la recherche de la femme idéale pour Stef, ces ringards vont rencontrer toutes sortes de personnages plus ou moins paumés.
À la carte à partir de 8.99 €
Comédie
Belgique | France
Tous publics
VF

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

« Dikkenek » est une expression bruxelloise issue du néerlandais qui veut littéralement dire « gros cou » mais signifie surtout vantard ou « grande gueule ». Dikkenek (2006) est aussi le premier long-métrage réalisé par Olivier Van Hoofstadt qui a ensuite signé Go Fast avec Roschdy Zem et Olivier Gourmet en 2008 puis Lucky en 2020 où il retrouve Florence Foresti.

Le réalisateur  s’est bien entouré pour faire incarner les personnages hauts en  couleurs de Dikkenek. Si Jean-Luc Couchard, acteur de théâtre vu ensuite en méchant dans Taxi 4, était surtout connu dans le Plat Pays, François Damiens, Dominique Pinon, Marion Cotillard, Mélanie Laurent, Catherine Jacob  et Jérémie Renier étaient déjà réputés mais pas encore des stars. Quant à Florence Foresti, elle fait ici ses début à l’écran en commissaire lesbienne. Le réalisateur l’avait remarquée dans la Bern Academy  pendant l’émission 20h10 pétantes sur Canal+.

Une institutrice droguée, un truand « je-sais-tout » ringard, un flemmard romantique, une jeune femme oisive sont les protagonistes de Dikkenek, film choral qu’Olivier Van Hoofstadt a conçu comme un jeu de massacre autour de comédiens complices. Ce film est la première production  belge de Luc Besson. Il avait remarqué le réalisateur grâce à se courts-métrages, Parabellum et Keo, mettant avec José Garcia en vedette.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver C'EST ARRIVÉ PRÈS DE CHEZ VOUS (On y retrouve le même ton décalé et un humour noir du même calibre avec des personnages frappadingues qui font rire même quand ils évoluent en pleine tragédie.) ou encore CINÉASTES À TOUT PRIX (Parce que ce documentaire fait découvrir des cinéastes belges aussi farfelus que les héros de Dikkenek.).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné