Bande Annonce de DITES-LUI QUE JE L'AIMEDécouvrez la bande Annonce de DITES-LUI QUE JE L'AIME sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1231/fond/1231_w_500.jpg
Claude Miller
Dominique LaffinGérard DepardieuMiou MiouChristian ClavierClaude PiépluJacques DenisJosiane BalaskoVéronique SilverXavier Saint-Macary

DITES-LUI QUE JE L'AIME

102 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Claude Miller.

Casting : Dominique Laffin, Gérard Depardieu, Miou Miou, Christian Clavier, Claude Piéplu, Jacques Denis, Josiane Balasko, Véronique Silver. Xavier Saint-Macary

Synopsis : David est comptable. Pour ses voisins, c’est un homme calme et rangé, qui travaille dur toute la semaine et dit rendre visite à ses parents le week-end. Car ceux-ci, en fait, son morts : David passe son temps libre à aménager un chalet pour y vivre avec Lise. Mais cet amour de jeunesse a fait sa vie sans lui : elle est mariée et mère de famille. Peu à peu David lui fait comprendre qu’il désire vivre avec elle : le jeune femme est d’abord embarrassée, puis elle prend peur. Pendant ce temps Juliette, une voisine se David, montre à celui-ci qu’elle est amoureuse de lui. Mais David n’en a que faire, car c’est Lise qu’il désire. Juliette insiste : mal lui en prend… Le mari de Lise s’interpose lui aussi, ce qui provoque la violence de David… Tout à sa passion le jeune homme perd de plus en plus le contact de la réalité…

Scénario : Claude Miller, Luc Béraud.
Musique : Alain Jomy, Mozart, Schubert.
Pays : France
Tags : Drame, Livres noirs à la francaise, Les provinces françaises, Au froid, Policier / Suspense, Tirés de ....

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Tourné en 1977, Dites-lui que je l’aime est le second film de Claude Miller, qui avait réalisé La Meilleure façon de marcher deux ans plus tôt. Le casting, épatant, réunit Gérard Depardieu qui, à l’époque, transformait en or tout ce qu’il touchait et incarnait à merveille un drôle de mélange de machisme obtus et de fragilité presque féminine, Miou-Miou dans un contre-emploi magnifique et Dominique Laffin, éphémère comédienne au charme diaphane qui, de La Femme qui pleure à Tapage nocturne, avait su, dans ces années là, impressionner son public autant que la pellicule.

Claude Miller est plus à l’aise quand il adapte un livre que lorsqu'il a la avec la charge d’un scénario original : Dites-lui que je l’aime est adapté de Ce mal étrange, un roman de Patricia Highsmith dont les sublimes ambiguïtés des sentiments ne pouvait que séduire le futur signataire d’Un secret. Miller n’aime rien tant que les zones d’ombre des comportements humains, quand la raison vacille sous les coups de boutoir d’une libido difficile à maîtriser. Ce qui intéresse Miller ce ne sont pas les êtres sociaux, ceux qui composent et savent se montrer aimables. Il préfère éclairer ce qu’il nomme « l’escalier de service », celui qui mène à nos pulsions les moins avouables. Mais le cinéaste a beaucoup de faiblesse pour les faiblesses de ses personnages, en qui il reconnaît à l’occasion ses propres fêlures.

Comme Truffaut, qui fut son mentor et qu’il accompagna sur plusieurs films, Miller aime l’état de passion amoureuse, il peine à se satisfaire d’amours tranquilles. Il est vrai que la passion est plus belle, plus romantique, plus romanesque aussi. La littérature et le cinéma ne la chérissent pas pour rien.

Claude Miller fait partie de ces cinéastes qui n’ont jamais cessé d’être également des cinéphiles fervents. Ce n’est pas par hasard si La Meilleure Façon de marcher incluait un extrait des Fraises sauvages de Bergman. Dans Dites-lui que je l’aime, c’est Hitchcock qui est cité, à travers un extrait de Rebecca. Un film que le cinéaste n’a pas choisi au hasard. Sans doute parce que la passion est ici nimbée de mystère.  Mais aussi parce que le manoir imaginé par Daphnée du Maurier possède une âme, il est imprégné d’une étrange présence. C’est également le cas du chalet que le héros du film  a fait construire pour abriter ses amours avec la bien aimée. Le maître du suspense ne détestait pas non plus l’ambiguïté. Il n’a pas adapté pour rien L’Inconnu du Nord-Express, de Patricia Highsmith, qui se trouve être également la signataire de Ce mal étrange dont Dites-lui que je l’aime a tiré son miel. Pour mémoire elle a également créé le personnage de Ripley qui a inspiré bien des cinéastes, de René Clément (Plein soleil) à Anthony Minghella (Le talentueux Mr Ripley), en passant par Wim Wenders (L’Ami américain).

Patricia Highsmith affirmait n'avoir aucun goût particulier pour le roman policier. Le plus souvent, elle vivait seule pour ne pas être dérangée dans ses travaux d'écriture et appréciait la compagnie des chats. A sa sortie, elle n’a d’ailleurs pas beaucoup goûté le film de Miller, avant de se reprendre par la suite. Mais il est vrai qu’elle n’avait pas non plus aimé le film d’Hitchcock qui, il est vrai, n’avait pas repris à son compte tout le venin du livre. Que reprochait la romancière à Dites-lui que je l’aime ? Sans doute le choix de Depardieu et de Miou-Miou. Sans doute la façon assez abrupte dont use Miller pour parler de la sexualité, cette force animale qui renverse les montagnes. Dans un livre d’entretiens paru il y a peu le cinéaste parle de la romancière : « Patricia Highsmith est une femme très puritaine et son homosexualité lui fait aborder l’hétérosexualité avec un certain recul. Sous sa plume, la passion de David devient un mal étrange, morbide. Moi je ne la conçois pas comme une maladie mais au contraire comme une authenticité de l’être ».
Tout est dit. Un credo qui modifie également l’épilogue du film. A la fin assez plate du roman, Miller substitue une conclusion flamboyante, qui voit le temps s’inverser et la chute des amoureux s’annuler.

Un hommage à Cocteau, un clin d’œil à son Testament d’Orphée… Avant que Miller ne peuple à son tour son œuvre d’amours défuntes, de fantômes, comme dans l’admirable Un secret. Mais aussi dans certains de ses films les moins consensuels comme La Chambre des magiciennes ou Classe de neige, qui ont en commun de ne pas vraiment avoir trouvé leur public. Peut-être les foules sont-elles trop compactes pour emprunter le fameux escalier de service où le cinéaste se complaît. Dites-lui que je l’aime n’avait pas non plus à sa sortie séduit le public. Sans doute était-il difficile de s’identifier avec le personnage incarné par Depardieu, trop étrange, trop fermé, trop dangereux. C’est pourtant là que réside son charme…

David Martinaud est amoureux de Lise mais Lise est mariée, à coté il y a Juliette qui aime David mais lui ne l'aime pas . C'est alors que survient un accident qui tue le mari de Lise et David fera tout pour la conquérir . L'amour ici nous est dépeint de façon unique, sous ...

Lire la suite
8
Truman-

A la folie

Peut-être le film le plus ignoré de Claude Miller, son meilleur sûrement, et de loin. C'est une histoire d'amour fou - pas même rêvée, absurde, insensée, impossible, mais le cinéma peut tout. Mais ce n'est pas un mélodrame, ou alors un méloDRAME où la folie emporte ...

Lire la suite
8
pphf

Fou d'amour.

Un homme convoite à la folie la femme qu'il aime, jusqu'au point de non-retour. Voilà comment on pourrait résumer ce film, qui se révèle d'une grande tristesse et ajoute de l'eau à mon moulin en hurlant mon amour pour Gérard Depardieu. C'est un bloc de granit (qui n'hésite ...

Lire la suite
8
Boubakar
A voir également
Affiche du film LES ANGES GARDIENS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LA CHÈVRE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LA PETITE LILI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ASSOCIÉS CONTRE LE CRIME

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés