DODGEBALL, MêME PAS MAL !

Bientôt disponible
Parce que le film est sorti au Québec sous le titre de "Ballon Chasseur: une vraie histoire de sous"
Comédie - 2004 - Etats-Unis - 92 MIN - Tous publics
Le club de gym de Peter LaFleur est uniquement fréquenté par des losers pas très sportifs. Il risque d'être racheté par White Goodman, l'arrogant président de GloboGym, une chaîne de salles de sports concurrente. Afin de gagner l'argent nécessaire pour resté ouvert, Peter et ses clients participent à un championnat de balle au prisonnier, où ils vont devoir affronter la puissante...
5.8 / 10
5.8 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust

Le sport a inspiré de très bons films. La boxe en particulier, l’athlétisme quelquefois, la course automobile, etc, etc. En revanche, jamais personne n’aurait pu imaginer qu’un jour quelqu’un arriverait avec un scénario sous le bras et dirait d’un air triomphant « j’ai une super idée de comédie qui se déroule dans le milieu du Dodgeball… » 

Eh ben si ! C’est exactement ce qui est arrivé. Et c’est là que risquez de vous dire que je confonds sport et folklore. Parce que c’est quoi le Dodgeball ? Vous n’allez pas me croire. Le dodge ball est un sport qui ferait penser au volleyball, mais un volleyball où la règle de base consisterait à massacrer le voisin d’en face en lui écrasant le ballon sur les parties les plus fragiles et les plus sensibles. Nous l’avons tous pratiqué dans les cours d’école, et en français bas-du-front ça s’appelle : « La balle au prisonnier ». 

Dans Dodgeball ! Même pas mal ! qui date de 2004 Vince Vaughn joue le patron d’une petite salle de sport menacé par l’OPA lancée par un puissant groupe sans scrupules, qui développe des centres de fitness à travers le pays. Ça vous donne une idée de l’enjeu terrible qui menace notre héros.  Mais il a un plan : et il consiste à se lancer dans un tournoi de dodgeball doté de 50 000 dollars qui lui permettraient de sauver son activité. De quel manière ? Je vous laisse le découvrir…

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LES ROIS DU PATIN (Drôle d'idée de faire un film sur la balle au prisonnier ? Pas plus que sur la danse sur glace, dont la kitscherie permet à Will Ferrell de multiplier les gags.) ou encore TONNERRE SOUS LES TROPIQUES (Dodgeball doit beaucoup à la performance outrancière de Ben Stiller. Le comédien, également réalisateur, s'en donne ici à coeur joie pour parodier les films de guerre hollywoodiens.).