DOUCE PÉNÉTRATION

1976
67 mn
Ce film n’est plus disponible

1976
67 mn
Parce que le film a été tourné sous le titre plus parlant de"la romancière lubrique"
L'éditeur de Martine lui offre un séjour dans sa villa à la campagne, afin qu'elle puisse rédiger son prochain roman érotique. Deux soeurs jumelles vont l'aider dans cette tâche. Toute la clientèle de l'auberge voisine est détournée vers la villa afin de faire l'amour à deux voire davantage, pour exciter l'inspiration de Martine. Laquelle se laisse peu à peu gagner par l'ambiance...
Ce film n’est plus disponible
Adulte
France
- 18 ans

1 min avant
2 min après
Les + de filmo

Douce Pénétration est un porno français réalisé au tout début de la libéralisation du genre dans les salles de cinéma, sorti sur les écrans quelques mois après l’instauration du classement X en décembre 1975. Le titre de tournage, La Romancière lubrique, colle mieux à son prétexte scénaristique.

Martine, minijupe rouge sexy et corsage blanc, débarque en pleine campagne, dans la villa de son éditeur, avec pour seul bagage, semble-t-il, sa machine à écrire. Le séjour est censé l’aider à écrire un roman érotique. Deux servantes blondes, sœurs jumelles en minijupes vertes, arrivent pour veiller à son confort. Pour stimuler son imagination, Martine a l’idée de détourner les clients d’une auberge dans la villa et de transformer celle-ci en lupanar.

Nous sommes ici loin d’un porno bourgeois avec de beaux décors, des couples adultères et des intrigues de pouvoir. Douce Pénétration illustre gaillardement une veine porno joyeuse, pour ne pas dire libertaire. Il est réalisé par Jean Rollin, qui aime cet esprit potache, tournant en famille et distillant parfois quelques clins d’œil. Le cuisinier de l’auberge détournée, c’est lui et les deux servantes sont Cathy et Pony Castel, qui avaient incarné les jumelles vampires de ses films fantastiques : La Vampire nue, Le Frisson des vampires, Requiem pour un vampire et Lèvres de sang. Leur présence conjointes dans quelques scènes hard apporte un puissant trouble érotique.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver DRAGUSE (De Patrice Rhomm, 1975. Cette fois, c'est un romancier de science-fiction qui cherche l'inspiration et des succubes qui s'ébattent devant lui.) ou encore LA BONNE AUBERGE (Film porno de José Benazeraf, 1976: reprend le thème de la maison de campagne comme lieu idéal de jeux érotiques entre couples.).

Autour du film