DOUCE

Bientôt disponible
Parce que la "visite aux pauvres"de Marguerite Moreno marque un sommet de cinéma
Drame - 1943 - France - 104 MIN - VF - Tous publics

Depuis la mort de sa mère, Douce vit avec son père et sa grand-mère. Élevée à l’écart du monde, Douce est amoureuse du régisseur de la maison. Le régisseur est lui amoureux de l'institutrice de Douce, qui lui préfère le père de la jeune fille.

Réalisé par

7.4 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Paris, à la fin du dix-neuvième siècle. Depuis la mort de sa mère, Douce vit avec son père et sa riche grand-mère, la comtesse de Bonafé.

La jeune fille, élevée à l’écart du monde, ne connait rien à l’amour. Ses premiers émois se portent sur Fabien, le régisseur de la maison, qui a pour maitresse Irène, la préceptrice de Douce. Fabien voudrait emmener Irène au Canada.

Le père de Douce, également séduit par Irène, lui propose de l’épouser. Pour se venger, Fabien devient l’amant de Douce et fuit avec elle.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Odette Joyeux

Parce que Bertrand Tavernier raconte les années d'Occupation en s'inspirant des mémoires de Pierre Bost et Jean Aurenche, les brillants scénaristes de "Douce".

Claude Autant-Lara

Parce que Renoir nous montre lui aussi que les relations amoureuses entre maîtres et valets se terminent rarement bien. Un constat dont il tire un très grand film.

SYLVIE ET LE FANTÔME