Bande Annonce de DRAME DE LA JALOUSIEDécouvrez la bande Annonce de DRAME DE LA JALOUSIE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2227/fond/2227_w_500.jpg
Ettore Scola
Giancarlo GianniniManuel ZarzoMarcello MastroianniMarisa MerliniMonica VittiFernando Sánchez PolackGioia DesideriHércules CortésBruno ScipioniJosefina SerratosaJuan Diego

DRAME DE LA JALOUSIE

102 mn

Note de SensCritique :

7.3 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Ettore Scola.

Casting : Giancarlo Giannini, Manuel Zarzo, Marcello Mastroianni, Marisa Merlini, Monica Vitti, Fernando Sánchez Polack, Gioia Desideri, Hércules Cortés, Bruno Scipioni, Josefina Serratosa. Juan Diego

Synopsis : Oreste et Adelaide se rencontrent à Rome, lors de la Fête du Parti Communiste, et tombent amoureux. Il est maçon et marié, ce qui ne l’empêche pas de filer le parfait amour avec la jeune fleuriste. Mais, lors d’un dîner au restaurant, Adelaide se sent troublée par le pizzaiolo, Nello. Quelques semaines plus tard, lors d’une manifestation politique, Oreste et Nello essuient des coups de pélerine et deviennent amis. Les deux hommes et la jeune femme forment alors un inséparable trio, jusqu’au moment où Adelaïde doit se rendre à l’évidence : elle les aime tous les deux… Lequel choisir ?

Scénario : Agenore Incrocci, Ettore Scola, Furio Scarpelli.
Musique : Armando Trovajoli.
Pays : Italie
Tags : Comédie, Couples tristes, Peuples et prolétaires, Proposer la botte Tome 1, Love stories impossibles, Drame.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Formidable tragicomédie mettant en scène, dans une Rome encombrée de détritus et sur fond de lutte communiste, les amours contrariées d’une femme et deux hommes, Drame de la jalousie est le sixième film réalisé par Ettore Scola, mais son premier avec Marcello Mastroianni. Ils en tourneront neuf autres ensemble : Le Ravi (Permette?, 1971), Une journée particulière (Una Giornata particolare, 1977), La Terrasse (La Terrazza, 1980) , La Nuit de Varennes (1982), Macaroni (Maccheroni, 1985), Splendor (1989), Quelle heure est-il ? (Che ora e?, 1989), sans oublier Nous nous sommes tant aimés (C’eravamo tanto amati, 1974) où l’acteur fait une brève apparition dans son propre rôle, et Mesdames et messieurs bonsoir, 1976, film collectif signé du «Groupe du 15 mai» composé de Scola, Monicelli, Magny, Loy et Comencini…

Lorsqu’il tourna, en 1964, Parlons femmes, Ettore Scola avait déjà derrière lui une longue carrière de scénariste pour Dino Risi ou Michelangelo Pietrangeli. Il a souvent travaillé avec le célèbre tandem de scénaristes Age et Scarpelli (Agenore Incrocci et Furio Scarpelli), chantres de la comédie populaire et sarcastique, que d’aucuns voient comme les inventeurs du genre, en 1958, avec Le Pigeon de Mario Monicelli, qui marque un renouveau certain de cet exercice, italien par excellence. L’écriture de Drame de la jalousie, bien que pleine de tendresse pour les personnages, ne va pas sans une pointe de méchanceté, dénonçant les travers humains et sociaux, typant les personnages, dans leur façon de parler et de se mouvoir.

Sa structure en flash back, racontés tour à tour par les protagonistes et les intervenants au procès d’Oreste, prend à parti le spectateur et le jette au cœur de l’intrigue. Et qu’y a-t-il de plus enthousiasmant que de côtoyer Marcello Mastroianni, Giancarlo Giannini et la sublime Monica Vitti ?

«Demande-moi ce que tu voudras !», offre Adélaïde. Et Oreste de répondre : «Dimanche prochain, vote communiste !» Adélaïde, adepte des romans photos, s’exprime comme une héroïne à l’eau de rose, Oreste, fervent militant fait sans arrêt référence au partage. Drame de la jalousie, film drôle, incisif, inimitable reste curieusement actuel tout en étant totalement représentatif des années 70. Il faut dire que le jeu des acteurs est aujourd’hui encore, incroyablement neuf et moderne. Monica Vitti est non seulement d’une beauté renversante, mais elle est follement drôle. Celle qui fut l’égérie d’Antonioni et tourna avec lui six films dont la trilogie dite « de l’incommunicabilité »  — L’Avventura, 1960, La Nuit, 1961, et L’Eclipse, 1962 — trimballe l’aura d’une intello au visage de sphinx, ce qui ne l’empêcha jamais de faire preuve d’un tempo comique étonnant, notamment chez Dino Risi, dans Moi, la femme et autres œuvres joyeuses signées Mario Monicelli ou Alberto Sordi.

Marcello Vincenzo Domenico Mastroianni est né à Fontana Liri, village de montagne, le 28 septembre 1924. Il débute dans de petits rôles au cinéma, alors qu’il n’est encore qu’un adolescent, et apparaît dans La Couronne de fer de Alessandro Blasetti et Les Enfants nous regardent, de Vittorio De Sica. Après la guerre, il s’inscrit au Centro Universitario Teatrale de Rome, où il fait la connaissance de Luchino Visconti, qui a déjà signé Ossessione, en 1942 pour le cinéma. Ce dernier le dirige sur les planches, notamment dans Un tramway nommé désir. C’est durant ces années de formation que Marcello fait la connaissance d’une jeune comédienne, Giulietta Masina, qui lui présentera l’homme auquel Mastroianni est le plus souvent associé dans les mémoires cinéphiliques : Federico Fellini. Mais cet immense comédien tourna autant avec Risi et encore plus avec Monicelli, Ferreri et Scola.

Par ailleurs, sa carrière se fit internationale, de Boorman (Leo the Last) à Theo Angelopoulos (L’Apiculteur, Le Pas suspendu de la cigogne) en passant par Mikhalkov (Les Yeux noirs) ou Jacques Demy (L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune) Homme simple, courtois et malicieux, Mastroianni pouvait tout jouer. Il incarnait l’acteur populaire au plein sens du terme et, à lui tout seul, il était l’Italie. 

Drame de la jalousie (Dramma della gelosia) est un excellente comédie dramatique italienne réalisé par Ettore Scola, coécrite par Agenore Incrocci et Furio Scarpelli (Age et Scarpelli) qui met en scéne Oreste Nardi (joué par un superbe Marcello Mastroianni) un maçon de 45 ...

Lire la suite
9
Eric31

DRAME DE LA JALOUSIE de Ettore Scola

Ettore Scola en virtuose de la comédie italienne livre accompagné par les duettistes de l'humour corrosif Age & Scarpelli un de ses meilleurs opus. Histoire magnifique mélant la comédie et le tragique (voir le désespérant). Marcello Mastroianni est magnifique ainsi que Monica ...

Lire la suite
8
littlebigxav
A voir également
Affiche du film DARKNESS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HUIT ET DEMI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE DÎNER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CRAZY, STUPID, LOVE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés