Bande Annonce de DRIVENDécouvrez la bande Annonce de DRIVEN sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2224/fond/2224_w_500.jpg
Renny Harlin
Burt ReynoldsKip PardueSylvester StalloneEstella WarrenGina GershonTil SchweigerCristián de La FuenteRobert Sean LeonardStacy Edwards

DRIVEN

112 mn

Note de SensCritique :

3.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Renny Harlin.

Casting : Burt Reynolds, Kip Pardue, Sylvester Stallone, Estella Warren, Gina Gershon, Til Schweiger, Cristián de La Fuente, Robert Sean Leonard. Stacy Edwards

Synopsis : En plein championnat, le jeune pilote prodige Jimmy Bly semble avoir des problèmes de concentration, et ses résultats en course s’en ressentent. Son directeur d’écurie fait alors appel à un ancien ami, Joe Tanto, qu’il sort du même coup de sa retraite forcée. Tanto revient alors à la compétition pour jouer un rôle de mentor, mais une fois sur le circuit, le vieux loup découvre qu’il n’a pas complètement perdu ses rêves de champion…

Scénario : Sylvester Stallone.
Musique : Bt.
Pays : Australie | Canada | Etats-Unis d'Amérique
Tags : Aventure / Action.

à partir de

7.99
voir ce film

Au générique de Driven, on retrouve Sylvester Stallone sous la direction du réalisateur finlandais Renny Harlin, les deux hommes ayant déjà travaillé ensemble sur Cliffhanger. Les sommets enneigés cèdent donc la place à l’asphalte et à la gomme brûlée pour cette nouvelle histoire très, très virile.

Au rayon testostérone, on notera également la présence au générique de l’acteur allemand Til Schweiger, du bellâtre Kip Pardue et du vétéran Burt Reynolds. Soit, si on met cette distribution en perspective, une mise en évidence indéniable de l’ambiance franchement homoérotique qui règne dans le sport automobile – comme dans tous les sports exclusivement masculins d’ailleurs ! Cela dit, les femmes ne sont pas absentes pour autant, elles aussi dans des rôles balisés : l’ingénue pour Estella Warren, la mante religieuse pour Gina Gershon et Stacy Edwards en plante verte… enfin, brune.

Autant de personnages archétypaux, donc, qui partagent la même fonction : focaliser l’attention du public sur le véritable enjeu du film, c’est-à-dire les voitures, les courses et les accidents spectaculaires. à ce titre, Driven vaut le détour. Quant à ceux qui auraient préféré un film sensible et profond sur la condition de champion, j’ai bien peur qu’ils doivent rester au stand !

En plus de jouer l’un des rôles principaux et d’avoir travaillé comme producteur sur le film, Sylvester Stallone a également écrit le scénario de Driven. Pourtant, à l’origine, le projet était bien différent du résultat final, puisqu’il devait initialement se passer dans le milieu très fermé de la Formule 1. Il était même question à un moment d’un biopic en bonne et due forme sur la vie du pilote brésilien Ayrton Senna, décédé en 1994 lors du Grand Prix de Saint-Martin. Selon la petite histoire, la première version du scénario de Sylvester Stallone faisait 220 pages, mais en revanche on ne sait pas de combien a été amputée la version tournée.

Toujours est-il que le film, l’année de sa sortie, a remporté un succès fracassant aux Razzie Awards, cette cérémonie un peu spéciale qui « récompense » les cancres de la production américaine. Avec sept nomination, parmi lesquelles « Pire Film », « Pire Réalisateur » et « Pire Couple à l’Ecran » pour le duo Sylvester Stallone/Burt Reynolds, le film n’a finalement gagné qu’une seule statuette, attribuée à Estella Warren pour sa double performance dans Driven et La planète des singes de Tim Burton. Sylvester Stallone, visiblement lui aussi déçu du résultat de ce projet qui lui tenait pourtant particulièrement à cœur, a affirmé par la suite dans un entretien que Driven compte parmi les films auxquels il aurait préféré ne pas participer.

Plus sérieusement, le personnage de directeur d’écurie se déplaçant en chaise roulante est un hommage à Frank Williams, fondateur et propriétaire de la légendaire écurie Williams. Par ailleurs, le petit tour des pièces de monnaie sur la piste exécuté par le personnage de Sylvester Stallone était en fait un des tours préférés du véritable pilote de Formule 1 argentin Juan Manuel Fangio.

Des Hommes et d'Essieux

Il y a des réalisateurs qui œuvrent toute leur vie dans le film de genre, ce qui leur vaut d'être étiqueté par les critiques comme "habile technicien", "gentil faiseur ", "yes man", ou encore "sale tâcheron". Le statut d'Auteur leur est interdit, en dépit de tous les signes ...

Lire la suite
9
Mike Öpuvty

Un virage pas si mal négocié

L'échec injustifié de ce film lui a donné une réputation déplorable qui ne doit pas le faire jeter si vite aux oubliettes, c'est pourquoi j'ai envie de le réhabiliter, parce que moi quand un film n'est pas top mais qu'il me procure du plaisir, je reste indulgent. Certes, ...

Lire la suite
7
Ugly

8 à cette daube ? Oui par ce qu'il est un nanar et dans le genre nanar il réunie tout ce qu'il faut, un scénario vu 1000 fois, des personnes stéréotypé, des scènes sur-réaliste ( dans Driven vous pouvez à 300 km/h toucher l'herbe sans partir en tête à queu, et bien ...

Lire la suite
8
Yannick
A voir également
Affiche du film ASSASSINS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DEMOLITION MAN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PEUR BLEUE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés