DRÔLE DE DRAME

Bientôt disponible
Comédie - 1937 - France - 95 MIN - Tous publics

A Londres, Irwin Molyneux est un professeur de botanique que son épouse, la très bourgeoise Margaret, contraint à écrire de sanglants romans policiers sous le pseudonyme de Felix Chapel. Après le départ précipité des leurs domestiques, les Molyneux ne peuvent décommander leur cousin, le très rigide évêque de Bedford, qui s’est invité à dîner le soir même. Ne supportant pas de le recevoir sans domestique, Margaret décide de rester en cuisine et charge Irwin de lui expliquer sa soudaine absence. L’explication n’est pas claire, le soupçonneux évêque commence à imaginer le pire...

Réalisé par

7.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Octobre 1937 : la IIIe République en est à son 102e gouvernement, au pied de la Tour Eiffel se pressent les derniers visiteurs de l’Exposition universelle et, au cinéma, les futurs classiques s’accumulent, de la Grande illusion, de Renoir, à Regain, de Pagnol, en passant par Un carnet de bal, de Duvivier, et Drôle de drame, d’un certain Marcel Carné.

A 31 ans, cet ancien assistant de Jacques Feyder n’a tourné qu’un court métrage documentaire, Nogent, Eldorado du dimanche, sorti en 1929 et, sept ans plus tard, un premier long métrage intitulé Jenny, grâce à la défection de Feyder et au soutien de l’épouse de celui-ci : Françoise Rosay. Cette fois, il a choisi de porter à l’écran l’œuvre d’un romancier écossais, Joseph Storer Clouston, His First Offence, parue en 1912 et traduit en français dix ans plus tard, sous le titre : la Mémorable et tragique aventure de M. Irwin Molyneux. Les Américains en avaient produit une première version (muette) dès 1917.

Ecrit par Jacques Prévert, ce deuxième long métrage de Marcel Carné sera tourné en 23 jours dans les studios de Joinville-le-Pont, à la fin du printemps 1937, avec, dans les principaux rôles : Michel Simon, Louis Jouvet, Françoise Rosay, Jean-Louis Barrault et Jean-Pierre Aumont. Curieusement, cette imposante distribution n’empêcha pas Drôle de Drame d’être un imposant échec. Bizarre... bizarre !

Contexte

Comédie policière et cocasse de Frank Capra, où Cary Grant tente de sauver ses vieilles tantes, deux véritables serial killeuses.

Marcel Carné

Cinq ans plus tôt, Pierre Prévert (avec son frère Jacques) réalisait ce film de 45 minutes, aussi loufoque que Drôle de drame.

LA FIN DU JOUR (1939)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité