Bande Annonce de DROLE DE DRAMEDécouvrez la bande Annonce de DROLE DE DRAME sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/6142/fond/6142_w_500.jpg
Marcel Carne
Francçoise RosayJean -Louis BarraultJean-Pierre AumontLouis JouvetMichel SimonNadine VogelPierre AlcoverAgnès CapriAnnie CarrielHenri GuisolJane LouryJean MaraisJenny BurnayKy DuyenMarcel DuhamelMax MorisePierre PrévertRené GéninSinoëlFabien LorisMargot CapelierYves Deniaud

DROLE DE DRAME

95 mn

Note de SensCritique :

7.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Marcel Carne.

Casting : Francçoise Rosay, Jean -Louis Barrault, Jean-Pierre Aumont, Louis Jouvet, Michel Simon, Nadine Vogel, Pierre Alcover, Agnès Capri, Annie Carriel, Henri Guisol, Jane Loury, Jean Marais, Jenny Burnay, Ky Duyen, Marcel Duhamel, Max Morise, Pierre Prévert, René Génin, Sinoël. Fabien Loris

Synopsis : A Londres, Irwin Molyneux est un professeur de botanique que son épouse, la très bourgeoise Margaret, contraint à écrire de sanglants romans policiers sous le pseudonyme de Felix Chapel. Après le départ précipité des leurs domestiques, les Molyneux ne peuvent décommander leur cousin, le très rigide évêque de Bedford, qui s’est invité à dîner le soir même. Ne supportant pas de le recevoir sans domestique, Margaret décide de rester en cuisine et charge Irwin de lui expliquer sa soudaine absence. L’explication n’est pas claire, le soupçonneux évêque commence à imaginer le pire...

Scénario : Jacques Prévert.
Musique : Maurice Jaubert.
Pays : France
Tags : Comédie, Cinéastes français des 30's, La France en noir et blanc, Des familles en délire, Une ville : Londres.

à partir de

9.99
voir ce film

Octobre 1937 : la IIIe République en est à son 102e gouvernement, au pied de la Tour Eiffel se pressent les derniers visiteurs de l’Exposition universelle et, au cinéma, les futurs classiques s’accumulent, de la Grande illusion, de Renoir, à Regain, de Pagnol, en passant par Un carnet de bal, de Duvivier, et Drôle de drame, d’un certain Marcel Carné.

A 31 ans, cet ancien assistant de Jacques Feyder n’a tourné qu’un court métrage documentaire, Nogent, Eldorado du dimanche, sorti en 1929 et, sept ans plus tard, un premier long métrage intitulé Jenny, grâce à la défection de Feyder et au soutien de l’épouse de celui-ci : Françoise Rosay. Cette fois, il a choisi de porter à l’écran l’œuvre d’un romancier écossais, Joseph Storer Clouston, His First Offence, parue en 1912 et traduit en français dix ans plus tard, sous le titre : la Mémorable et tragique aventure de M. Irwin Molyneux. Les Américains en avaient produit une première version (muette) dès 1917.

Ecrit par Jacques Prévert, ce deuxième long métrage de Marcel Carné sera tourné en 23 jours dans les studios de Joinville-le-Pont, à la fin du printemps 1937, avec, dans les principaux rôles : Michel Simon, Louis Jouvet, Françoise Rosay, Jean-Louis Barrault et Jean-Pierre Aumont. Curieusement, cette imposante distribution n’empêcha pas Drôle de Drame d’être un imposant échec. Bizarre... bizarre !

Le producteur du film que vous venez de voir s’appelait Edouard Corniglion-Molinier, « un homme intelligent et cultivé », dira de lui Michel Simon. Passionné d’aviation, il avait été pilote de chasse durant la Grande guerre puis journaliste puis producteur. Dans la foulée de Drôle de drame, il produisit, également, Mollenard, de Robert Siodmak avec Harry Baur. Mais l’échec du film de Carné, devait l’éloigner du cinéma jusqu’en 1945, date à laquelle il coproduira l’Espoir d’André Malraux, dont il avait été le compagnon d’arme durant la Guerre d’Espagne. A la fin des années 1940, il s’engagera en politique, devenant successivement sénateur, député puis ministre. A Nice, sa ville natale, une promenade porte son nom.

Si Drôle de drame n’eut aucun succès, il déclencha surtout un énorme scandale, les spectateurs du Colisée, la plus grande salle des Champs-Elysées, sifflaient et s’en prenaient aux fauteuils. De son côté, la critique se déchaîna. « Fantaisie glaciale, ingénieuse et laborieuse », pour Georges Sadoul, Drôle de drame « est gai comme les cabrioles d’un maboul dans une chambre mortuaire », pour François Vinneuil, alias Lucien Rebatet. Quelques rares visionnaires en défendirent, cependant, l’originalité et la cocasserie, à l’opposé de « l’immonde médiocrité où patauge le film comique français », pouvait-on lire dans Beaux Arts. On sait aussi que Dominique Fournier, future Mme Jean Gabin, téléphona à celui-ci à l’issue de la projection pour lui conseiller de prendre contact avec cet étonnant jeune cinéaste. Un an plus tard sortait le Quai des brumes, premier des quatre films qu’ils tourneront ensemble.

Si l’exploitation du film fut mouvementée, son tournage ne le fut pas moins. Comme on le sait, l’ambiance fut particulièrement tendue entre Louis Jouvet et Michel Simon, qui ne s’appréciaient guère depuis que le premier avait mis en scène le second dans le Siegfried de Jean Giraudoux, dix ans plus tôt. La tension, entre eux, était palpable, d’autant que Jouvet, amoureux de la comédienne Madeleine Ozeray, « voyait d’un assez mauvais œil qu’on le ridiculise en l’habillant en écossais », confiera plus tard Marcel Carné. Françoise Rosay, quant à elle, fut très choquée lorsque, sans la prévenir, Jean-Louis Barrault lui apparut complètement nu dans la scène autour du petit plan d’eau, alors qu’il portait un slip aux répétitions. « Vous auriez pu m’éviter ce spectacle », lança-t-elle avant de refuser de participer, le soir même, au traditionnel pot de fin de tournage, auquel, en revanche, participa, peut-être, le jeune homme de 24 ans qui avait tenu le rôle (aussi bref que muet) du second joyeux fêtard assommé dans le quartier chinois : un certain Jean Marais !

Le bizarre de vivre

Des français qui s’essaient à l’humour anglais, un tantinet morbide de surcroit, ce n’est pas si fréquent et saluons ici la courageuse tentative. 1937, deuxième collaboration de Carné-réalisateur et de Prévert-scénariste-dialoguiste (après un Jenny inconnu au bataillon). ...

Lire la suite
7
Torpenn

Inventaire à la Prévert

OVNI donc, • Un évêque anglican et une tablée avec une douzaine d’enfants • Des mimosas mimétiques • Un assassin tueur de bouchers et amoureux • Un évêque anglican en kilt et en lunettes noires, pour passer inaperçu • Un botaniste en redingote et en ...

Lire la suite
8
pphf

Dramatiquement drôle

Bizarre, bizarre mais à sa sortie en 1937, "Drôle de drame" fut un bide critique et public en dépit de son casting quatre étoiles. Il fallut attendre les années cinquante pour qu'il sorte de l'ombre et acquièrent son statut actuel de classique. Trop avant-gardiste sans doute. Marcel ...

Lire la suite
9
Al_
le contexte
A voir également
Affiche du film LA FIN DU JOUR (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film FAUT PAS PRENDRE LES ENFANTS DU BON DIEU POUR DES CANARDS SAUVAGES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES ENFANTS DU PARADIS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA BETE HUMAINE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés