DRôLES D'ESPIONS

À partir de 7.99 €
Pour l'ultime apparition de 30 secondes d'écran de Bob Hope, à qui en fait le film de John Landis rend hommage
Comédie - 1986 - Etats-Unis - 100 MIN - VF - Tous publics
Deux employés de bas niveau du gouvernement américain se retrouvent catapultés agents secrets. Ce qu’ils ignorent, c’est qu’ils doivent moins cette promotion à leurs aptitudes qu’au fait qu’ils sont tous les deux parfaitement remplaçables. Leur mission consiste donc à faire diversion en territoire ennemi pendant que de véritables agents agissent en toute sécurité…

Réalisé par

5.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Cédric Jouarie
Cédric Jouarie
CHRONIQUEUR

Si aujourd’hui les noms de Dan Aykroyd et Chevy Chase ne font se dresser l’oreille que d’une poignée de cinéphages américanophiles, il faut bien prendre conscience que dans les années 80, ces deux-là étaient au top de leur notoriété. De même, si le réalisateur John Landis a lui-même enterré sa carrière en commettant Blues Brothers 2000, il était à l’époque de Droles D’espion, et ce à juste titre, une valeur sûre, notamment dans le registre de la comédie, avec à son crédit des monuments du genre comme Blues Brothers et Un fauteuil pour deux.
Le film est inspiré de la série des comédies En route pour… Singapour, Zanzibar ou encore l’Alaska, avec Bob Hope et Bing Crosby, un duo de comiques extrêmement connus outre-Atlantique à partir des années 40 et pour les deux décennies suivantes. Bob Hope fait d’ailleurs une apparition remarquée dans le film.
A noter que celui-cia été coécrit par Dan Aykroyd, également coauteur de SOS Fantômes, et Babaloo Mandel, qui avait déjà écrit Splash à l’époque, et qui depuis a signé les scénarios de Portrait craché d'une famille modèle, La vie, l'amour, les vaches et Mes doubles, ma femme et moi, pour ne citer que quelques titres.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

John Landis

SOS FANTOMES

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité