Bande Annonce de DU RIFIFI CHEZ LES HOMMESDécouvrez la bande Annonce de DU RIFIFI CHEZ LES HOMMES sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5435/fond/5435_w_500.jpg
Jules Dassin
Carl MöhnerJean ServaisJules DassinMagali NoëlRobert ManuelClaude SylvainJanine DarceyMarcel LupoviciMarie SabouretRobert HosseinDominique MaurinFernand SardouTeddy Billis

DU RIFIFI CHEZ LES HOMMES

113 mn

Note de SensCritique :

7.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jules Dassin.

Casting : Carl Möhner, Jean Servais, Jules Dassin, Magali Noël, Robert Manuel, Claude Sylvain, Janine Darcey, Marcel Lupovici, Marie Sabouret, Robert Hossein, Dominique Maurin, Fernand Sardou. Teddy Billis

Synopsis : Cinq ans de prison et de tuberculose ont affaibli Tony le Stéphanois. Pour terminer sa carrière en beauté, il prépare le braquage d'une bijouterie parisienne avec trois de ses amis. Le coup réussit parfaitement mais une bande rivale veut s'emparer du butin.

Scénario : Auguste Le Breton, Jules Dassin, René Wheeler.
Musique : Georges Auric, Philippe-Gérard.
Pays : France
Tags : Policier / Suspense, Films de gangsters, Des criminels, On fait sauter la banque, Crimes made in France, Films de casse.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Tuberculeux, ex-caïd et ex-taulard, Tony le Stéphanois se lance dans un dernier gros coup avec le braquage d’une bijouterie parisienne en compagnie de ses amis Jo le Suédois, Mario et César lesquels partagent la même devise : pas d’armes, pas de sang, pas de trahison… Ainsi commence Du rififi chez les hommes, un film de 1955 écrit par son réalisateur Jules Dassin avec René Wheeler et Auguste Le Breton d’après le roman de ce dernier. C’est en fait le premier volume de la série des Rififi d’Auguste Le Breton à être adapté au cinéma. D’autres suivront  dont  Du rififi à Tokyo de Denys de La Patelière en 1962  et Du rififi chez les femmes d’Alex Joffé en 1969. Mais c’est avec Du rififi chez les hommes que Le Breton inaugure et la série et cet argot moderne qui fera son succès comme sa marque de fabrique.

C’est à un cinéaste américain contraint de fuir son propre pays en raison de supposées sympathies communistes, Jules Dassin, que les producteurs français proposèrent l’adaptation du roman de Le Breton.  Le cinéaste accepta sans grand enthousiasme ce scénario qu’il jugeait trop banal, tout en décidant alors de miser sur la mise en scène. Pari réussi avec le cambriolage de la bijouterie qui fera très rapidement entrer Du rififi chez les hommes au panthéon des films de braquage. En trente minutes sans paroles, Dassin réussit l’exploit de renouveler cette scène traditionnelle et lui redonner une seconde jeunesse !

Pour autant, on ne doit pas négliger d’autres apports artistiques qui contribuent largement à la réussite du film, à l’instar des somptueux décors d’Alexandre Trauner, de la très belle musique écrite pour l’occasion par Georges Auric ou bien encore des dialogues ciselés par la gouaille toute parisienne de Le Breton. Le tout servi par la caméra virtuose de Dassin qui, à la fin du film,  s’autorise même quelques rythmes syncopés dignes de la future Nouvelle Vague…

On peut rapprocher Du rififi chez les hommes de deux autres films noirs français tournés à la même époque : Touchez pas au grisbi de Jacques Becker  et Bob le flambeur de Jean-Pierre Melville. Tous trois mettent en effet en scène un personnage de gangster fatigué, en bout de course. Tous trois montrent un Paris nocturne aux teintes sombres et aux boites de nuit sans relief. Et pourtant, la patte « américaine » de Dassin se fait sentir à plusieurs moments ou aspects du film. Quand Melville et Becker semblent en fait prendre le temps du récit et se laisser aller aux vagabondages, Dassin, lui multiplie les tensions et fait de la scène du braquage un véritable moment d’anthologie et de suspense. On est alors beaucoup plus proche du cinéma de John Huston et de Quand la ville dort, par exemple.

Et pourtant, Du rififi chez les hommes n’est pas un film hollywoodien tourné en France. Il s’agit plutôt d’un produit hybride qui oscille sans cesse entre les mythologies française et américaine liées au polar. De ce point de vue, le traitement du langage est parfaitement symptomatique. Si Dassin fait quasiment disparaître l’argot trop prononcé présent dans le roman, il  garde cependant une langue parisienne typique mais dans le même temps, il fait le pari incroyable de supprimer tout dialogue durant environ un tiers du film, durant la scène de braquage donc. Autrement dit, Dassin ne renie rien du particularisme national et plus encore parisien mais internationalise longuement son propos avec des images totalement muettes.

Il en va de même pour une autre scène du film celle où Magali Noël, alias Viviane, chante la chanson du film Le Rififi dans une boite de nuit de Montmartre. Dans la façon dont Dassin installe avec précision ce moment traité a contrario en une phrase dans le roman initial, comment ne pas voir la volonté de faire référence à la Gilda de King Vidor, sans pour autant verser dans la citation pure ? Une fois encore, Dassin mélange les genres et les influences pour faire de son film un objet singulier et unique.

Les Champs-Elysées de J. Dassin

Après Les forbans de la nuit, probablement son chef d'oeuvre, Jules Dassin commence à connaître réellement les effets de la chasse aux sorcières. Il lui faudra cinq années avant de tourner son film suivant, en France cette fois, il s'agira d'une adaptation d'Auguste Le Breton, ...

Lire la suite
7
Torpenn

Tony le Stéphanois sort de prison bien usé, sans un sou, sans sa femme partie avec un autre truand. Un dernier coup, il faut bien vivre. Jean Servais illumine de sa classe ce film noir brillant d'un bout à l'autre, mais inoubliable pour deux moments clés où Dassin fait ...

Lire la suite
8
raisin_ver

DU RIFIFI CHEZ LES HOMMES de Jules Dassin

Jules Dassin poussé hors des Etats-Unis par le maccarthysme en 1949 et dénoncé par Edward Dmytryk en tant que sympathisant communiste, s'exile en Europe. Il tourne un premier film en Angleterre "Les forbans de la nuit" ("Night and the city") (1950). Ce n'est que 5 ans plus tard ...

Lire la suite
8
littlebigxav
le contexte
A voir également
Affiche du film LA FIDÉLITÉ

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film RAZZIA SUR LA CHNOUF

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film PARKER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DRIVE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés