EATING RAOUL

Bientôt disponible
Parce que sa réputation de film mythique - sorti de nulle part - ne cesse de croître depuis 1982 !
Comédie - 1982 - Etats-Unis - 80 MIN - interdit aux moins de 16 ans

Paul Bland, un marchand de vins, et sa femme Mary, qui est infirmière, rêvent d’ouvrir leur restaurant. Mais leur banquier leur refuse le financement. S’ajoute à leur dépit, leur énervement contre les soirées échangistes régulièrement organisées dans leur résidence. Un soir un échangiste tente de violer Mary qui est sauvée par Paul. Ce dernier tue accidentellement le violeur...

1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Philippe Rouyer
Philippe Rouyer
CHRONIQUEUR

C’est grâce à ses années d’apprentissage au service des productions Roger Corman que Paul Bartel a réussi à mettre en scène en 1982, pour un budget dérisoire, Eating Raoul, unanimement considéré aujourd’hui comme un sommet de l’humour noir. Après ses études de cinéma, Bartel a en effet travaillé dans le cinéma d’animation et le court métrage, avant d’être engagé par le pape de la série B américaine pour réaliser un film d’horreur à petit budget (Private Parts, 1972), puis des productions un peu plus conséquentes comme La Course à la mort de l’an 2000, avec David Carradine et Sylvester Stallone en 1975.

Bartel a bien essayé de convaincre Corman de produire Eating Raoul, mais il n’a pas réussi. Il a donc dû se contenter d’un budget de 500.000 dollars offert par ses parents à la suite de la vente de leur maison dans le New Jersey. Avec cette somme, il a limité le tournage à 21 jours, mais échelonnés sur toute une année (principalement le week-end), en fonction de la disponibilité de ses acteurs et techniciens contraints de gagner leur vie autrement.

Le tournage a eu lieu à Los Angeles, dans un appartement promis à la démolition, prêté par un ami. Paul Bartel n’a pas manqué de se donner le rôle principal et, pour le premier rôle féminin, il a choisi Mary Woronov qu’il avait régulièrement dirigée dans les productions Corman. Dans les années 60, la comédienne avait été proche d’Andy Warhol, comptant parmi les Superstars, ce groupe de personnalités dont l’artiste aimait s’entourer. Mary Woronov a par ailleurs fait carrière à la télévision américaine, dans les séries, de Drôles de dames à K2000.

Réalisé par

6.8 / 10
Le contexte

Paul Bartel et Mary Woronov y reprennent leur rôle de Paul et Mary Bland

Paul Bartel

C'est la version dramatique de la même histoires d'amants criminels qui recrutent leurs victimes par petites annonces

CANNONBALL