Bande Annonce de ECSTASY GIRLSDécouvrez la bande Annonce de ECSTASY GIRLS sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/653/fond/653_w_500.jpg
Harold Lime
Georgina SpelvinJamis GillisLeslie BoveeSerenaDesiree CousteauJohn LeslieNancy SuiterPaul ThomasLaurien DominiqueStacy Evans

ECSTASY GIRLS

68 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Harold Lime, Garry Graver.

Casting : Georgina Spelvin, Jamis Gillis, Leslie Bovee, Serena, Desiree Cousteau, John Leslie, Nancy Suiter, Paul Thomas, Laurien Dominique. Stacy Evans

Synopsis : Un acteur au chômage se voit engagé par un homme d'affaire afin de compromettre cinq jeunes femmes pour s'approprier un juteux héritage. Il faudra pour cela séduire les cinq ravissantes cibles et les filmer durant leurs ébats afin de les déconsidérer aux yeux de leur oncle aussi riche que prude et coincé.

Scénario : Bill Barron, Harold Lime.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : de moins de 90 minutes.

à partir de

6.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Pour s'approprier l'intégralité de l'héritage de son frère mourant, un riche californien décide de disqualifier les cinq femmes qui sont couchées sur le même testament que lui. Pour ce faire, il engage un acteur au chômage pour draguer ses rivales, les séduire et les filmer dans les situations  les plus scabreuses afin de les compromettre aux yeux du vieux milliardaire prude et coincé. Le vil comploteur se retrouvera ainsi le seul à empocher l'héritage.
Voici les cibles : La première est une dominatrice SM, la seconde est une sportive de haut niveau, la troisième est branchée antiquités, la quatrième est totalement nymphomane et enfin la dernière, qui est la jumelle de la dominatrice, est une incorrigible romantique.
Vous voyez le programme ?
Le ton est donné, nous sommes dans un X haut de gamme et nous allons en avoir pour notre argent.  
Des villas californiennes magnifiques, un casino à Las Vegas, une importante figuration, des filles superbes, du sexe torride et spectaculaire, la fine fleur du hard US de l'époque, un solide routier d'Hollywood aux commandes de ce petit bijou, tous les ingrédients sont réunis pour faire d'Extasy girls un des chefs-d'œuvre du porno américain.

Avec humour, Mc Callum ouvre sa première scène sur l'affiche du Baiser du tueur, hommage respectueux à Stanley Kubrick. Tout le film est d'ailleurs truffé de clins d'oeils appuyés à Hollywood et à l'industrie cinématographique. Le vieux milliardaire mourant qui souhaite un retour à l'ordre moral y fustige tous les films intéressants de l'époque : Adieu je reste, d'Herbert Ross, Une femme libre, de Paul Mazurski, Annie Hall, de Woody Allen et j'en passe... Dès la séquence d'ouverture, nous avons droit à la présence fascinante d'une des étoiles filantes du X américain, la ravissante Nancy Suiter. Elle ne compte que quelques films à son actif comme Taxi girls ou Beauty pageant  mais elle les a illuminés de son charme avant de disparaître définitivement du porno bizness.
Interpréter deux personnages, voilà qui est digne de la plus que troublante Serena : vous aurez remarqué avec quel talent elle passe du rôle de la jeune femme romantique à celui de la dominatrice. Précisons que Serena et Gillis étaient, à l'époque,  amants dans la vie et grands amateurs de ces jeux sadomasos dont ils nous livrent un échantillon dans la scène de la cage.
Desirée Cousteau, Deborah Clearbranch pour les connaisseurs, nous offre une scène très chaude et très acrobatique avec Jamie Gillis. Militante de l'amour libre dans les années 70, elle avait voulu un pseudo qui fasse un peu exotique, un brin grivois, un brin français donc. Elle adopta le nom de Cousteau car, à l'époque, le commandant Jacques-Yves Cousteau était le français le plus connu outre-Atlantique. Passons à Leslie Bovee, vous savez, la nymphomane brune qui, dans le studio de photos, anticipe toutes les manigances de Paul Thomas pour la déshabiller et qui se révèle une dévoreuse de concours. Et bien Leslie Bovee, dont c'est le vrai nom, avait commencé sa vie professionnelle comme hôtesse de l'air pour la TWA, ça ne s'invente pas. Réalisant à quel point elle faisait fantasmer les hommes, elle quitte la compagnie aérienne pour devenir go-go dancer, job nettement plus lucratif. De là à démarrer une carrière dans le hard, il n'y a qu'un pas qu'elle franchit allègrement avec la bénédiction de son petit ami de l'époque. Elle laissera derrière elle quelques  films qui comptent dans le Panthéon du cinéma porno américain : Eruption, Easy Alice, Femmes de Sade, Misbehavin, Take-off, pour ne citer que ceux-là
Elle a arrêté sa carrière au début des années 80 pour se retirer à San Francisco et, je la cite : Pour y vivre sexuellement, politiquement et socialement libre.

 
A voir également
Affiche du film TAKE OFF

à partir de

6.99
-50%
pour les abonnés
Affiche du film CO ED FEVER

à partir de

6.99
-50%
pour les abonnés
Affiche du film V: THE HOT ONE

à partir de

6.99
-50%
pour les abonnés
Affiche du film FLOSSIE

à partir de

6.99
Inclus danspassillimite
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film LIVE BY NIGHT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HARMONIUM

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IL A DÉJÀ TES YEUX

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NO WAY OUT

à partir de

6.99
 
Affiche du film LA COMMUNAUTÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VENDETTA POUR LE SAINT
Inclus danspassillimite