ELEVEN

À partir de 2.99 €
Un film d'horreur efficace sur fond de fin du monde et de satanisme réalisé dans l'esprit des séries B d'horreur des années 80
Fantastique / Horreur - 2012 - Espagne | Etats-Unis - 90 MIN - VM - interdit aux moins de 12 ans
Depuis des années, le chiffre 11:11 apparait mystérieusement auprès de millions de personnes dans le monde. Joseph Crone est l’un d’eux. Ce chiffre semble poursuivre cet écrivain renommé depuis qu'il a perdu sa femme et son enfant dans un tragique incendie. Toujours traumatisé, il part à Barcelone rejoindre son père mourant, Richard, et son frère Samuel devenu homme d'église. Bien qu'athée, Joseph va être confronté à des forces mystérieuses via ce numéro 11. Un chiffre qui lui fait croire qu'il va avoir un rôle à jouer à la date précise du 11 novembre 2011...

Réalisé par

3.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Christophe Lemaire

Au cinéma, certains chiffres peuvent être synonymes de peur. Voir par exemple le 2012 de Roland Emmerich, année symbole pour une éventuelle apocalypse. Our encore la longue  série des Vendredi 13 ou le croquemitaine au masque de hockey ne tue que ce jour maudit. Ou encore le Nombre 23,  titre d’un film  barré  de Joël Schumacher ou Jim Carrey  est littéralement hanté par ce chiffre… 
Mais il en existe un autre tout aussi  terrifiant : le 11. Selon certains adeptes paranoïaques de la numérologie,  le 11 novembre 2011 aurait du être un jour à marquer d’une pierre noire.  Genre fin du monde programmée. Le délai étant largement dépassé, on s’est rendu qu’il n’en était rien.  Ce qui n’a pas empêché le réalisateur  Darren Lynn Bousman de faire un film dessus.  Dans  11 11 11, un écrivain renommé devient athée après la mort tragique de sa femme et de son fils. Jusqu’au jour où le chiffre 11 lui apparaît si régulièrement qu’il commence à douté sur sa non-foi. Est ce  le signe d’une éventuelle fin du monde ou d’un nouveau recommencement ?  Il aura la réponse en fin de film non sans avoir vécu au passage une série d’épreuves troublantes, traumatisantes et cauchemardesques.
Atmosphérique, paranoïaque,  baignant dans une ambiance de pré-Apocalypse,  11 11 11 joue la carte du cinéma d’horreur  diabolique avec quelques références dans son ambiance oppressante à Rosemary’s Baby, la Malédiction ou le méconnu et génial la Sentinelle des maudits.   Pour plus d’efficacité horrifique, mieux vaut le regarder  un 11 du mois, ça aide pour avoir peur !

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Réalisé par le metteur en scène des "Justicier dans la ville", une des meilleures "diaboliqueries" qui aient été tournée après le succès de "L'exorciste"

Darren Lynn Bousman

Signé William Friedkin, classique absolu du cinéma d'horreur sur la représentation du mal à l'écran.

THE KINDRED

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité