Bande Annonce de ELLEDécouvrez la bande Annonce de ELLE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/9711/fond/9711_w_500.jpg
Paul Verhoeven
Anne ConsignyCharles BerlingIsabelle HuppertLaurent LafitteVirginie EfiraAlice IsaazArthur MazetChristian BerkelJonas BloquetJudith MagreRaphaël LengletVimala Pons

ELLE

130 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Paul Verhoeven.

Casting : Anne Consigny, Charles Berling, Isabelle Huppert, Laurent Lafitte, Virginie Efira, Alice Isaaz, Arthur Mazet, Christian Berkel, Jonas Bloquet, Judith Magre, Raphaël Lenglet. Vimala Pons

Synopsis : Femme d'affaires et chef d'entreprise respecté d'une société de jeux vidéo, Michèle voit sa vie basculer quand un homme masqué s'introduit chez elle et la viole. Alors qu'elle croyait tout contrôler, elle va sombrer dans une sorte de paranoïa. 

Scénario : David Birke, Harold Manning.
Musique : Anne Dudley.
Pays : Allemagne | Belgique
Tags : Drame, Sélectionné au Festival de Cannes, Primé aux Goya, Primé aux Golden Globes, Meilleurs films du 21ème siècle selon Les Inrocks, Sélection T'as pas vu ce film ?, Primé aux César, Humour, fantaisie, ironie, légèreté, malice, verve, Avec un personnage féminin fort, Nommé aux Oscars.

à partir de

7.99
voir ce film

Elle est le premier film français réalisé par le Hollandais Paul Verhoeven, dix ans après Black Book : il n’a trouvé aucune actrice outre-Atlantique prête à jouer le rôle de Michèle, cette femme victime d’un viol et qui réagit d’une façon étrange, sans affect, jusqu’à découvrir l’identité de son agresseur et installer avec lui un jeu du chat et de la souris très dérangeant.

Adapté du remarquable roman de Philippe Djian, «Oh…», prix Interallié 2012, le scénario signé David Birke prend quelques libertés, notamment en faisant de Michèle, lectrice de scénarios dans le livre, une directrice de société créant des jeux vidéos extrêmement violents. C’est certes beaucoup plus visuel, mais cet ajout est presque redondant dans l’univers, déjà très marqué par la barbarie, de cette femme singulière. En effet, le père de Michèle est en prison pour avoir assassiné plusieurs familles dans la banlieue où ils habitaient alors qu’elle était enfant, elle est « la fille du monstre ». Et ce statut, et l’infamie qu’elle a portée depuis l’adolescence comme une marque indélébile sur son front, se faisant agresser verbalement par des inconnus dans la rue, sans tout expliquer de sa personnalité, donne des clés sur son rapport à la violence, son refus de s’adresser à la police et sa fascination du mal.

Il y a dans Elle des fulgurances de mise en scène reconnaissables de la part du réalisateur du Quatrième Homme et de Basic Instinct, on retrouve son goût pour les rapports de force et de pouvoir, la cruauté et la manipulation. Une certaine tendance au grand guignol qui rend la deuxième partie du film plus ludique mais nous éloigne un peu de l’étude psychologique. Surtout, le film est dominé par une Isabelle Huppert souveraine, dont l’interprétation nuancée donne les mille et unes petites touches qui font de Michèle un personnage fascinant et passionnant.

Ce n’est pas la première fois que le cinéma s’attaque à une adaptation de l’écrivain Philippe Djian, né en 1949, touche à tout également auteur de chansons à succès pour Stephan Eicher et de nouvelles traductions des pièces d’Harold Pinter, Le Retour et Le Gardien. En 1986, sortent coup sur coup en France Bleu comme l’enfer, réalisé par Yves Boisset d’après son premier roman publié en 1983, puis 37°2 le matin par Jean-Jacques Beineix, d’après son troisième, publié en 1985. Si le premier film déçoit, le second est une réussite qui confirme le talent de Jean-Hugues Anglade et lance la carrière de la débutante Béatrice Dalle. Le succès planétaire de 37°2 le matin, rebaptisé Betty Blue à l'étranger fait du livre un best-seller et de Philippe Djian un auteur en vue. Pourtant ce n’est qu’en 2011 qu’un nouvel ouvrage est adapté : c’est Impardonnables d’André Téchiné, que suit, trois ans plus tard L’Amour est un crime parfait de Jean-Marie et Arnaud Larrieu, d’après Incidences. 

Philippe Djian n’a jamais participé à l’écriture des scénarios adaptés de ses œuvres, il laisse le cinéaste s’approprier ses mots et s’exprime rarement sur le résultat, bien que son désappointement sur le film d’Yves Boisset ait pointé ça et là dans des interviews. Dans la presse, il a qualifié Elle de "trahison merveilleuse", mais le plus fou c’est qu’en écrivant "Oh…" il confie avoir souvent pensé à Isabelle Huppert. 

Et ça tombe bien car c’est encore l’actrice, qui l’interprète à la perfection dans le film de Verhoeven, qui parle le mieux du personnage, Michèle, dans le dossier de presse : "C’est une femme qui ne tombe pas. Jamais. Elle est multiple : cynique, généreuse, attachante, froide, méritante, indépendante, dépendante, lucide. Elle n’est pas sentimentale. Il lui arrive une foule d’événements les plus encombrants les uns que les autres mais elle ne craque pas."

 
le contexte
A voir également
Affiche du film L amour c est mieux à deux

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Captive

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Showgirls
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film We Need to Talk about Kevin

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film ALIBI.COM

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LOVING

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CINQUANTE NUANCES PLUS SOMBRES

à partir de

4.99
 
Affiche du film ARSENAL

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Pulp Fiction

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Quelques messieurs trop tranquilles

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés