Embryo

Bientôt disponible
Pour saluer un réalisateur méconnu, Ralph Nelson, qui s'essaie à des variations autour de Frankenstein
Science-fiction - 1976 - Etats-Unis - 104 MIN - interdit aux moins de 10 ans

Le docteur Paul Holliston découvre le moyen d’en accélérer la croissance des embryons pour obtenir en quelques jours un individu adulte. Il fait un essai sur un fœtus porté par sa chienne et obtient un animal doté d’une intelligence supérieure. Le savant poursuit ses recherches en faisant grandir un embryon humain dans un fœtus artificiel et donne naissance à une superbe jeune femme, Victoria. Holliston l’éduque et s’en éprend mais la créature commence à s’immiscer dans la vie de son créateur.

Réalisé par

5.9 / 10
Les avis sur Sens Critique
Tu ne joueras pas à être Dieu...

Les films traitant d'expériences médicales étant légions dans les années 70-80 (Coma, Frissons, Morts Suspectes, Scanners, Chromosome 3, Terreur Froide...), cet Embryo surfa à sa manière sur cette mode "terreur médicale", avec ses manipulations scientifiques secrètes. Le ...

Lire la suite7Par The Lizard King
Et l'homme créa la femme (après avoir testé sur un chien)

21 après s'être tapé une 'vieille' dans "All that Heaven Allows" Rock Hudson passe à l'extrême opposé en flirtant avec une fille de seulement quelques mois. Bon d'accord, elle a une croissance rapide et a donc déjà l'enveloppe d'une femme d'une vingtaine d'années... mais ...

Lire la suite7Par Fatpooper

Le réalisateur Ralph Nelson est surtout connu comme un bon artisan du western ("Le soldat bleu" (1970), "La colère de Dieu" (1971) et plusieurs film avec Sidney Poitier), il quitte le genre pour un "Embryo" plutôt classieux et ambitieux. Un film d'anticipation qui mets en avant ...

Lire la suite7Par Selenie
Contexte

Rock Hudson

David Cronenberg donne sa vision, particulièrement monstrueuse, de l'enfantement.

Ralph Nelson

Un savant capable de créer la vie se retrouve lui aussi sous la coupe de sa désirable créature.

ECRIT SUR DU VENT

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité