En route vers le sud

Bientôt disponible
Parce que c'était la deuxième fois, disons trois, que Jack Nicholson faisait le metteur en scène
Guerre / Western - 1978 - Etats-Unis - 110 MIN - Tous publics
Henry, un voleur de chevaux, hors-la-loi mais pas trop, est appréhandé et il va être pendu haut et court. Au terme de la loi si une femme célibataire dans l'assistance se porte volontaire pour l'épouser il sera alors grâcié. Par chance une ravissante Julia décide de l'adopter. Mais au moment de fêter sa nuit de nocesl'homme s'aperçoit que l'épouse veut se servir de lui pour creuser une mine supposée receler de l'or. La lune de miel risque de se transformer en une épopée six pieds sous terre!

Réalisé par

6.2 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

Jack Nicholson wanted, dead or alive, c’est dans En route vers le sud traduction littérale du titre original Goin’ south. L’acteur y incarne un bandit pittoresque, contraint de se marier pour échapper à la corde. Mais enfin épouser Mary Steenburgen, c’est pas le bagne, enfin pas tout à fait vu les projets qu’elle a pour lui.

Ce western au ton de comédie correspond bien à la manière nonchalante et narquoise de Nicholson première manière. C’est d’ailleurs lui qui a réalisé ce film, très nouveau western, où on retrouve une joyeuse bande de coupe-jarrets, stupides, cupides et sans foi ni loi. Défilent au casting des gens semi-célèbres ou en passe de le devenir en cet année de grâce 1978 : John Belushi, Christopher Lloyd, Danny de Vito et la jeune Veronica Cartwright. Bref du lourd, du velours et beaucoup de cabots.

Contexte

Un bon western de la fin des années 60 marqué à la fois par un certain détachement issu de la veine italienne (Clint Eastwood y est pour beaucoup) et par une violence très contestataire.

Jack Nicholson

Une épopée sur l'ouest, avec un mélange de ton mémorable pour un grand film sur l'histoire de la conquête du Wild West. Dustin Hoffman incarne le John Doe à la fois héroïque et traîne-savate, enfin, héros malgré lui. Un cinéma picaresque où l'homme ordinaire est le témoin privilégié d'événements qui le dépassent et marqueront sa vie. Le crépuscule du western classique américain et une réponse grandiose et burlesque aux parodies ou opéras à six coups des films italiens.

THE SHINING (1980 ) DE STANLEY KUBRICK

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec le service d'abonnement vidéo à la demande à petit prix FilmoTV, visionner vos films sur vos supports préférés c'est tout de suite et en toute simplicité ! FilmoTV, un système fonctionnant de manière ouverte : PC classique, application smartphones Android, iOS et tablettes, TV sur fibre optique, télévisions sur Internet, il n'y a plus qu'à profiter ! Découvrez vos films documentaires en abonnement VOD illimité ou de vos films western à télécharger. Pour cela parcourez les pages mode d'emploi ou comment s'abonner.