EROS + MASSACRE

Bientôt disponible
Parce c'est le 8ème film que Mariko Okada interpète sous la direction de son mari Y.Yoshida
Drame - 1970 - Japon - 158 MIN - Tous publics

Dans les années 1920, au Japon, l’anarchiste Sakae Osugi prône l’amour libre et partage sa vie entre trois femmes. 45 ans plus tard, Eiko Sokutaï, une étudiante à la sexualité libérée, enquête avec son amie Wada sur la vie d’Osugi et sur son assassinat.

Réalisé par

7.4 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Dans les années 1920, au Japon, l’anarchiste Sakae Osugi partage sa vie entre trois femmes : son épouse la journaliste Yasuko Hori et deux militantes féministes,  Itsuko Masaoka et Noe Itō.

Lors du grand tremblement de terre de 1923, Osugi profite du désordre pour tenter de renverser le gouvernement et il est assassiné par l’armée.

En 1969, Eiko Sokuta, une étudiante à la sexualité libérée redécouvre les principes de l’amour libre prônés par Osugi. Avec son amie Wada, elle remonte le fil de la vie de l’anarchiste.

Le contexte

Mariko Okada

L'ultime film d'Hayao Miyazaki a pour point d'orgue le séisme de 1923 (lors duquel fut tué Sakae Osugi). Le bruitage de la catastrophe est fait par des voix humaines.

Kiju Yoshida

Parce que Nagisa Oshima est un autre maître de la Nouvelle Vague japonaise. Dans ce film, il raconte la vie d'une famille uniquement au travers des mariages et des enterrements.

LA LÉGENDE DE MUSASHI

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS