ERRANCE

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Parce que Benoit Magimel s'est préparé pour son rôle à coups de féculents et de bière
Drame - 2003 - France - 90 MIN - VF - Tous publics
1968: pendant que sa femme accouche dans des conditions très difficiles, Jacques est victime d'un accident de voiture. A peine remis, il se saoule et finit la soirée avec une maîtresse. Lorsqu’elle rentre de la maternité, Lou et lui quittent la maison sur un coup de tête, avec l’enfant, pour repartir à zéro. Quelques années plus tard (1972), ils vivent au bord de la mer, bercés par...
3.9 / 10
3.9 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Jean-Christophe Berjon
Jean-Christophe Berjon
CHRONIQUEUR

En 2001, la mannequin vedette Lætitia Casta décidait d'imprimer un tournant décisif à sa carrière en devenant actrice. Ce fut tout d'abord Raoul Ruiz (pour Les âmes fortes), puis Patrice Leconte (pour Rue des plaisirs), qui la sollicitèrent, sans que le succès soit au rendez-vous.

Errance marque ses premiers pas dans un cinéma d'auteur plus radical et marginal. Et Damien Odoul, auteur impulsif et jusqu'au-boutiste, ne la ménage guère ! Néanmoins, il est parfois possible de sentir planer sur sa jolie présence physique l'ombre de la débutante Brigitte Bardot. Car, situé entre 1968 et 1973, Errance propose une reconstitution habile et un brin nostalgique de ces années charnières : DS, minijupes, rock n' roll, ORTF et pattes d'éléphant !

La société rurale française se reconstruit lentement, tentant d'oublier les lourds traumatismes provoqués par la Guerre d'Algérie, en intégrant difficilement les nouveaux codes sociaux créés par la libération des mœurs et l'émancipation des femmes.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver PANIQUE À NEEDLE PARK (JERRY SCHATZBERG, USA-1971) ou encore LES LIENS DU SANG (JACQUES MAILLOT, FRANCE-2007) .

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné