ESTOUFFADE À LA CARAÏBE

À partir de 9.99 €
Parce qu'on n'oublie pas la nitroglycérine que Frederick Stafford trimballe autour de son cou
Aventure / Action - 1967 - France | Italie - 97 MIN - VF - HD - Tous publics

Sam Morgan, aventurier et ex-braqueur de haut vol, s’est établi en Amérique du Sud où il organise, à bord de l’Ipanema, des safaris maritimes à l’intention de ses riches clients. Alors qu’il croit à une nouvelle aventure sentimentale, sa rencontre avec la charmante Collen le conduira à Patrick O’Hara, père de la jeune fille et gangster international. Apparemment rallié à la cause de rebelles en lutte contre le cruel président en place, O’Hara va contraindre Sam de dévaliser l’imposante forteresse où le tyran a caché les cent millions de dollars (en lingots) volés à son peuple...

3.8 / 10
1MNavant
2MNaprès
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Mot féminin d’origine italienne, l’estouffade, dixit le Petit Larousse illustré, est un « plat de viande ou de gibier préparé à l’étouffée. Exemple : Estouffade de bœuf aux olives. » Venant de coécrire et de mettre en scène le Grand restaurant, avec Louis de Funès, le titre de ce deuxième film confirme, en tout cas, l’intérêt que le cinéaste Jacques Besnard portait à la gastronomie !

Pour ingrédients de base, il utilisa, cette fois, le roman d’Albert Conroy – l’un des nombreux pseudonymes de l’écrivain américain Marvin Albert –, un roman d’espionnage paru, sous le même titre, cinq ans plus tôt, dans la fameuse Série noire. En 1958, et dans un tout autre genre, John Sturges avait réalisé le Trésor du pendu, avec Robert Taylor et Richard Widmark, d’après un autre de ses romans.

Pour lier la sauce, il eut l’idée de pousser la petite vendeuse de journaux d’A bout de souffle (la belle Jean Seberg) dans les bras musclés d’OSS 117 (le beau Frederick Stafford). Et, pour pimenter le tout, il confia à Serge Gainsbourg le rôle d’un servile second couteau, prénommé Clyde. Estouffade à la Caraïbe sortit sur les écrans parisiens en août 1967, deux mois avant que l’acteur-chanteur ne rencontre Brigitte Bardot, pour laquelle il allait composer, entre autres, Bonnie and Clyde !

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Ce n’est pas de l’or qu’Adrien Dufourquet recherche à Rio, mais trois inestimables statuettes. Bagarres, courses poursuite... l’aventure continue.

André Hunebelle

Soleil sud-américain, jungle inhospitalière, cruel tyran, kidnapping et bonne humeur...

L'ETAU

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité