EVERLY

2015
92 mn
C'est du cinéma de drive-in, fun, extrême et bourré de testostérone. Et Salma Hayek, impériale.
Disponible à la carte à partir de 7.99 €

Enfermée dans un appartement, Everly, une prostituée d'origine mexicaine, abat une demi-douzaine de yakuzas. Elle reçoit alors un appel du mystérieux Taïko qui menace de tuer sa mère et sa fille. Elle va tenter de résister aux assauts incessants d’adversaires aussi divers que variés.  

Disponible à la carte à partir de 7.99 €
Policier / Suspense
Etats-Unis
Tous publics
VM
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

On a vu Salma Hayek à Cannes 2015 en train de dévorer à pleines dents le cœur d’un monstre marin dans Tale of Tales. En reine des vampires, la sublime et sexy Santanico Pandemonium, suçant le sang de Quentin Tarantino dans Une nuit en enfer. En chef impitoyable d’un cartel mexicain dans Savages d’Oliver Stone. Ou en peintre bisexuelle à gros sourcils dans Frida.

Dans le premier plan d’Everly, Salma Hayek apparaît intégralement nue, le dos entièrement recouvert d’un tatouage japonais. Enfermée dans un appartement, elle abat une demi-douzaine de yakuzas. Elle reçoit alors un appel du mystérieux Taïko qui menace de tuer sa mère et sa fille. Elle va tenter de résister aux assauts incessants d’adversaires aussi divers que variés. 

Avec un revolver, une arme d’assaut, un fusil à pompe, un sabre, une grenade ou à mains nues, Salma Hayek correctionne, dynamite, ventile, éparpille façon puzzle des dizaines de caïds japonais, de prostituées hystériques et même (horreur !!) un… chien. Bourré de répliques hilarantes et de plans ultragores, ce huis clos, hommage au cinéma Grindhouse, navigue entre Tarantino période Kill Bill et des productions Luc Besson comme  Nikita ou Colombiana.  

 
Dans le même genre vous pouvez trouver ASSAUT (Huis clos et lutte à mort) ou encore DIE HARD (Toute l'action y est dans un immeuble, ici dans un appartement.).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

20064