Bande Annonce de FAHRENHEIT 11/9Découvrez la bande Annonce de FAHRENHEIT 11/9 sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/14601/fond/14601_w_500.jpg
Michael Moore
Barack ObamaDonald TrumpGeorge W. BushHillary ClintonMichael MooreAlexandria Ocasio-CortezAnderson CooperBernie SandersLarry LingNancy Pelosi

FAHRENHEIT 11/9

0 mn

Note de SensCritique :

7.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Michael Moore.

Casting : Barack Obama, Donald Trump, George W. Bush, Hillary Clinton, Michael Moore, Alexandria Ocasio-Cortez, Anderson Cooper, Bernie Sanders, Larry Ling. Nancy Pelosi

Synopsis : Le 9 novembre 2016, Donald Trump est élu 45ème Président des Etats-Unis. Quinze ans après sa Palme d'Or, Michael Moore s'attaque désormais à cette figure controversée. Comment l'Amérique en est arrivée là et comment peut-elle s'en sortir ? Ce nouveau brûlot dresse un portrait au vitriol de l'époque dans laquelle nous vivons et appelle à la résistance contre Trump.

Scénario : Michael Moore.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Documentaire, Président.

à partir de

6.99
voir ce film

Michael Moore a remporté en 2004 la Palme d’or à Cannes avec son très percutant Fahrenheit 9/11, les deux chiffres faisant allusion à la date d’un désastre sans précédent, l’attentat islamiste qui a mis à bas le World Trade Center. Quatorze ans plus tard, il revient à la charge avec Fahrenheit 11/9, son contraire, dont les deux chiffres font quant à eux allusion à la date où Donald Trump a été élu Président des Etats-Unis, pour beaucoup un autre désastre sans précédent.

Mais si Trump est la cible de ce nouveau film, tout comme George W. Bush était celui de Fahrenheit 9/11, le milliardaire décadent quitte de fait assez rapidement l’image, Moore s’étant manifestement rendu compte qu’il n’était pas besoin de caricaturer le 45e Président des Etats-Unis, celui-ci s’en chargeant lui-même avec constance. De fait le film va très vite s’intéresser à cette Amérique profonde qui a parfois voté pour l’homme aux cheveux orange. Et développer deux sujets qui tiennent particulièrement à cœur au réalisateur : le scandale de l’eau polluée de Flint, sa ville natale, dans le Michigan, et l’horreur du massacre du lycée de Parkland, qui a relancé une énième fois le débat sur le contrôle des armes à feu. Autant dire que le réalisateur a trouvé deux moyens de dénoncer le plomb.

Qu’on goûte ou non les penchants polémiques du réalisateur de Bowling for Columbine, ses excès, sa faconde, on ne pourra pas lui chipoter une énergie communicative et une colère qu’il n’a pas de mal à nous faire partager contre la morgue des puissants. Populiste, Michael Moore l’est manifestement, mais c’est pour défendre les petits, les sans-grades, ceux que le système a écrasés. Son propos reste généreux et reconnaissons qu’il met souvent les rieurs de son côté.

Michael Moore n’est pas un homme consensuel. Ni un cinéaste qui plait à tout le monde. Son humour ravageur n’est pas exempt d’une certaine agressivité et sa mauvaise foi est parfois manifeste. Mais c’est aussi sa façon de mettre les pieds dans le plat qui fait son succès. D’une certaine manière, Moore est comparable à Trump : ce sont deux bateleurs qui parlent haut. On peut faire la fine bouche. Mais reconnaissons que l’envie nous prend d’applaudir quand le cinéaste met le gouverneur républicain du Michigan, Rick Snyder, qui se lave les mains de l’eau polluée (pas dans l’eau polluée) de Flint, face à ses contradictions et à sa mauvaise foi. Pour mémoire, Snyder ne se représentait pas aux élections de 2018, et c’est une démocrate qui devenait gouverneur de l’Etat.

Fahrenheit 11/9 est-il pour autant un vibrant plaidoyer pour le parti démocrate ? Pas vraiment, en tous cas pas pour les caciques du parti. Fahrenheit 9/11 revenait sur la très curieuse élection de George Bush, quand il a fallu réexaminer un à un les votes de Floride à la lumière d’une ampoule. Fahrenheit 11/9 pose la question de la légitimité d’Hillary Clinton, qui l’a emporté aux primaires face à Bernie Sanders de façon pour le moins critiquable. Mais Moore en veut aussi à Barack Obama, à la fois démagogue et dilettante une fois qu'il fut averti du scandale de l’eau plombée de Flint. A écouter le cinéaste entre les lignes, c’est peut-être cette désinvolture qui en 2016 a couté des voix à la candidate démocrate dans le Michigan, faisant basculer l’Etat du côté républicain et inversant de fait le résultat du vote national.

Mais Michael Moore n’est pas pour autant un Savonarole yankee auprès de qui personne ne trouvera grâce. Fahrenheit 11/9 laisse au contraire la part belle au peuple, dont Moore ne s’est jamais vraiment éloigné depuis qu’il prenait à partie le Big boss de la General Motors dans Roger et moi. Le film est une ode à la démocratie, une démocratie renouvelée, débarrassée de l’étouffoir des lobbies et des puissances d’argent. Une démocratie directe, qui ne devrait plus rien à l’appareil démocrate mais révèlerait de nouveaux élus réellement concernés par le sort de leurs concitoyens. On aura noté la façon dont le cinéaste met en valeur Alexandria Ocasio-Cortez qu,i après le tournage, sera élue à la Chambre des représentants, à l’âge de 29 ans et en se déclarant ouvertement socialiste. Ou Emmma Gonzalez, cette passionaria de 17 ans, rescapée du massacre de Parkland et qui depuis criera haut et fort son dégout des armes à feu et de ceux qui les collectionnent. Deux jeunes femmes qui nous donnent encore des raisons d’espérer.

Volte face

Volte-face Le 9 novembre 2016, Donald Trump est élu président des États-Unis. Comment a-t-il pu l'emporter ou plutôt, comment les Démocrates qui étaient en tête des sondages, ont-ils subi un camouflet? Le grand retour de Michael Moore, le réalisateur trublion connu pour ...

Lire la suite
9
vincenzobino
 
le contexte
A voir également
Affiche du film SHINE A LIGHT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INDEPENDENCE DAY
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film TOO MUCH FLESH

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HOMEFRONT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film CONTRÔLE PARENTAL

à partir de

4.99
 
Affiche du film COME AS YOU ARE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ASTÉRIX : LE DOMAINE DES DIEUX

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film OUTFALL

à partir de

3.99
 
Affiche du film RAMPAGE - HORS DE CONTRÔLE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NEW YORK 1997 (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés