FANTASMES

1968
90 mn
Ce film n’est plus disponible

1968
90 mn
Parce que les religieuses sautant en trampoline inspireront plus tard les Monty Python
Parce qu'il s'est ridiculisé devant la serveuse qu'il aimait un pauvre type de cuistôt manque d'en finir puis met son âme en vente au Malin contre sept voeux. Sept voeux comme sept péchés dont certains très capiteux. Le bonheur s'avère houleux et difficile même avec les joies de la trangression.
Ce film n’est plus disponible
Comédie
Grande-Bretagne
Tous publics

1 min avant
2 min après
Les + de filmo

La swinging london était un lieu fréquenté par le Diable. C’est ce qu’on découvre dans le délicieux Fantasmes de Stanley Donen en 1967 où un pauvre type au moment de se suicider se voit offrir, contre son âme, sept chances de refaire sa vie.

Ce nouveau Faust est joué par Dudley Moore, le Diable par Peter Cook, et cerise si j’ose dire, sur ce gâteau, la créature du Malin dans le domaine de la luxure est incarnée pulpeusement par Raquel Welch. Il faut dire que c’est un faux film à sketches, en tout cas il raconte sept histoires comme autant de vie et de péchés capitaux.

Vendre son âme c’est tragique, mais dans ces conditions c’est hilarant.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver ENDIABLÉ (2000) DE HAROLD RAMIS (C'est en fait le remake de "Fantasmes" à la sauce Ramis, le cinéaste de "Un jour sans fin". Sans atteindre la joyeuse folie de l'original ce film plus moderne illustre à sa manière la traversée du désir et de son insatisfaction dans des milieux improbables de la société.) ou encore LES SEPT PÉCHÉS CAPITAUX (FILM COLLECTIF À SKETCHES) 1961 (Sept réalisateurs de toutes générations se livrent à l'exercice de style d'illustrer un des péchés capitaux dans le monde contemporain. De Molinaro à Demy en passant par Vadim un film à l'italienne où les cinéastes des sixties rient des vices et vertus de leurs contemporains.).