FAUX MOUVEMENT

Bientôt disponible
Pour les débuts de Nastassia Kinski, vraiment très jeune (14 ans)
Drame - 1975 - Allemagne - 103 MIN - Tous publics
Se sentant étouffer dans sa petite ville de Glückstadt, Wilhelm part pour Bonn avec l'envie de devenir écrivain. Dans le train, il rencontre un ancien athlète olympique accompagnée d'une jeune fille. Une fois à Bonn, un jeune homme et une actrice leur emboîtent le pas. Et rien ne se passe comme Wilhelm avait prévu. Six jours dans la vie d'un jeune homme, six jours pour décider de son avenir....

Réalisé par

6.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Tourné pendant l'été 1974, Faux mouvement est le cinquième long métrage de Wim Wenders, réalisateur plus de vingt ans plus tard des Ailes du désir et de Buena Vista Social Club.

Coincé entre deux autres, Alice dans les villes et Au fil du temps, deux films tournés en roue libre, plus ou moins sans scénario, Faux mouvement fut au contraire scénarisé avec soin par l'écrivain Peter Handke qui adaptait dans l'Allemagne des années 70 un livre de Goethe Les années d'apprentissage de Wilhelm Meister que le cinéaste et son ami romancier aimaient particulièrement. De ce roman d'éducation, un genre important dans la littérature germanique, les deux hommes ont fait un film déambulatoire, le road movie de cinq personnes réunies par hasard dans la capitale allemande d'avant la chute du mur de Berlin et le long du Rhin, véritable ligne rouge du film. Comme l'indique le titre, ce voyage est un faux mouvement car, pour Wenders, à notre époque, bouger géographiquement n'est plus forcément une garantie de changement pour les êtres comme au siècle de Goethe.

Pour ce film, il a réuni des fidèles, déjà présents sur ses précédents longs métrages, à l'exception d'Hanna Schygulla et Nastassja Kinski, nouvelles venues, mais cela, on vous le raconte, en détails, après le film. Même faux, suivez le mouvement....

Tags

Contexte

Hanna Schygulla

Wim Wenders

DE L'AUTRE CÔTÉ DE FATIH AKIN

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité