FENÊTRE SUR COUR

1955
108 mn
Un classique séminal du polar voyeuriste filmé en un huis clos intense.
Disponible à la carte à partir de 2.99 €
A New York, par un été torride, le reporter LB Jefferies se retrouve immobilisé dans son appartement après un accident. Seul avec le plâtre qui enserre sa jambe et le cloue dans son fauteuil, il s'ennuie. Pour tuer le temps, il épie ses voisins et pénètre chaque jour davantage dans leur intimité...
Disponible à la carte à partir de 2.99 €
Policier / Suspense
Etats-Unis
Tous publics
VM - HD
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

La jambe plâtrée suite à un accident sur un reportage,  un photographe est immobilisé chez lui dans un fauteuil roulant. De sa fenêtre – sur cour ! - il passe alors son temps  à  observer le comportement des habitants de l’immeuble dans lequel il réside. Jusqu’au jour où il soupçonne un des locataires d'être un assassin…

Comme dans La Corde et  Le Crime était presque parfait, Hitchcock réalise un huis clos intensif qui, comme le fait remarquer François Truffaut dans son livre d’entretiens avec le cinéaste, a pour point commun l’amour. Le voisinage  observé par James Stewart à travers ses jumelles étant principalement des jeunes mariés ou des couples sans enfants. Un délire voyeuriste totalement hitchcockien renvoyant évidemment à un voyeurisme cinéphilique à travers une série de champs/contrechamps extrêmement bien dosés et également au statut de célibataire de James Stewart qui s’apprête à épouser son aimée. Un exploit d’autant plus tenu que le film se déroule quasiment dans une seule pièce, à hauteur du regard de l’acteur auquel le spectateur est contraint de s’identifier. La tension prenant de plus en plus d’importance quand Stewart commence à soupçonner son voisin d’en face d’avoir tué sa femme….

Cité comme 58e meilleur film de l’histoire du cinéma par l’American film Institute, ce classique a été synthétisé en ces termes par Hitchcock lui même : Fenêtre sur Cour est  totalement un processus mental conduit à travers les moyens visuels. Dont acte ! 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver PARANOIAK (Un suspense intense ou Shia LaBeouf imagine que son voisin serait un tueur en série...) ou encore MEURTRES À DOMICILE (Un polar belge intrigant où Annie Duperey doit résoudre un meurtre dans un immeuble.).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné