FEUX ROUGES

Bientôt disponible
Drame - 2004 - France - 106 MIN - Tous publics
Un couple part chercher ses enfants à la fin de leur colonie de vacances. Rien de particulier. Si ce n’est que Antoine a un peu bu. Et que la chaleur et les bouchons aidant, il boit encore. Et un peu trop. Hélène s’en inquiète et c’est l’étincelle qui met le feu aux poudres. Il se sent rabaissé par sa femme. La dispute de couple qui suit est étonnamment violente et Hélène préfère quitter la voiture. Antoine tempête, mais poursuit : à la fois le chemin et sa descente d’alcool. La radio annonce l’évasion d’un dangereux tueur en série dans la région. Antoine prend en stop un individu mystérieux.

Réalisé par

6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Jean-Christophe Berjon
Jean-Christophe Berjon
CHRONIQUEUR

Vous allez retrouver dans Feux rouges un condensé du cinéma de Cédric Kahn. Dans Bar des rails et Trop de bonheur, il s’attachait à peindre la confusion des sentiments, et une certaine forme anodine du désespoir. Dans Roberto Succo, en compétition à Cannes en 2001, il suivait les traces d’un fou criminel, l’accompagnant longuement en voiture. Et dans L’Ennui, il adoptait une forme stylisée, s’éloignant du réalisme pour mieux valoriser le roman de Moravia. Peinture intime, serial killer, distance stylistique : tous ces ingrédients sont présents dans Feux rouges.

Quant à la voiture, elle devient un rouage essentiel à la narration. La route, élément clef de l’univers cinématographique, offre habituellement un décor ouvert, infini ; le road movie, genre à part entière, étant souvent propice aux parcours initiatiques, à la découverte des autres ou de soi. 

A l’inverse, la voiture s’impose comme un cadre moderne de huis clos, contraignant le chauffeur à se confronter à ses passagers. Elle favorise également les parcours initiatiques, mais les ancre dans un registre beaucoup plus immédiat et violent. En voiture !

Tags

Contexte

Cédric Kahn

LE PRESSENTIMENT (JEAN-PIERRE DARROUSSIN, FRANCE-2006)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité