Bande Annonce de FILLES UNIQUESDécouvrez la bande Annonce de FILLES UNIQUES sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5944/fond/5944_w_500.jpg
Pierre Jolivet
François BerléandRoschdy ZemSandrine KiberlainSylvie TestudVincent LindonAlbert DraiFrancis LeplayJuklien CottereauPhilippe FretunThierry Perkins-LyauteyJean-Chrétien Silbertin-BlancLaurent PoitrenauxLyes Salem

FILLES UNIQUES

79 mn

Note de SensCritique :

5.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Pierre Jolivet.

Casting : François Berléand, Roschdy Zem, Sandrine Kiberlain, Sylvie Testud, Vincent Lindon, Albert Drai, Francis Leplay, Juklien Cottereau, Philippe Fretun, Thierry Perkins-Lyautey, Jean-Chrétien Silbertin-Blanc, Laurent Poitrenaux. Lyes Salem

Synopsis : Une magistrate éprise de justice fait la connaissance d'une jeune voleuse folle de chaussures. Il n'y avait aucune raison pour qu'elles sympathisent. Mais la première se rend compte que la seconde lui est très utile pour avancer certaines affaires. C'est d'abord un maquereau arrêté en flagrant délit. Puis les deux jeunes femmes se lancent de concert dans une histoire d'escroquerie dans un casino. Mais le naturel de la voleuse revient au galop et la belle entente subit quelques remous...

Scénario : Pierre Jolivet, Simon Mickael.
Musique : Jannick Top, Serge Perathoner.
Pays : France
Tags : Comédie, Policier / Suspense, Jeunes filles, Entre filles, Rire en duo, Entre copines, Des chaussures.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Sandrine Kiberlain a reçu pour 9 mois ferme, le César de la meilleure comédienne pour s’être glissée dans la peau d’une juge d’instruction au départ particulièrement coincée, mais que les circonstances amènent à se dérider, voire à se lâcher. Disons-le comme ça. Albert Dupontel s’était félicité de lui donner la réplique, formant un duo particulièrement hilarant. Il avait pourtant hésité avant de faire appel à la comédienne, n’étant pas totalement certain qu’elle serait à sa place dans les couloirs du Palais de justice. C’est probablement parce qu’il n’avait pas vu Filles uniques, tourné par Pierre Jolivet quelque dix ans plus tôt. Dans lequel Sandrine Kiberlain incarnait une juge d’instruction un rien coincée qui n’allait pas tarder à se dérider. Disons-le comme ça.

Le film de Pierre Jolivet est sans doute moins foldingue que celui de Dupontel, mais il réserve quelques moments de franche hilarité, et ceci en grande partie par la grâce du duo formé par Sandrine Kiberlain et Sylvie Testud, la seconde étant aussi dessalée que la première est rigide. Au départ. Il faut dire que Jolivet sortait, quand il s’est lancé dans l’aventure, d’un film compliqué, et assez lourd en termes de production, Le Frère du guerrier. Un film historique qui ne sollicitait qu’assez peu les zygomatiques. Filles uniques lui permettait de revenir à la comédie, de renouer avec ce qui avait fait le succès de Ma Petite Entreprise. Mais cette fois-ci, plutôt que de faire un film de copains, il allait signer un film de copines.

On ne sait au fond que peu de choses de Pierre Jolivet, dont filles uniques était pourtant le 10ème long métrage. Il a pourtant débuté dans le métier de bonne heure. Il faut dire que sa mère n’est autre qu’Arlette Thomas, dont le frais minois éclaire quelques films d’après-guerre et qui a par la suite fait carrière au théâtre. C’est au théâtre justement que Pierre Jolivet a commencé la sienne, en compagnie de son frère Marc, formant un tandem comique assez pétaradant. Marc a d’ailleurs continué à faire de la scène, offrant des one man shows poético-absurdo-rigolos de belle facture. Pierre a de son côté fait l’acteur dans les films des autres. On se souvient de sa prestation dans le premier film de Luc Besson, Le Dernier Combat, qu’il a coproduit et dont il a également cosigné le scénario. Pierre Jolivet est un auteur. Personne ne s’est d’ailleurs étonné de le voir passer derrière la caméra. Son premier film, en 1985, a pour titre : Strictement personnel. Au moins, il n’a pris personne en traître.

Il n’est pas facile de trouver la ligne directrice qui relie les films de Pierre Jolivet, si ce n’est un évident amour des hommes et des femmes qui peuplent son univers. Et un lancinant questionnement sur notre relation à la morale. Car si parfois notre éthique est toc, Jolivet soutient quant à lui sans rechigner ceux qui savent rester droits, le plus souvent les petits, les sans-grades, les gens de peu, face à ceux qui se targuent d’imposer leur loi. Ce n’est pas par hasard si le premier film qui a réellement attiré le regard sur lui, son troisième, est Force majeure, avec Patrick Bruel et François Cluzet, soit une radiographie des états d’âme de deux amis qui ont la possibilité de sauver la vie d’un homme… à condition d’accepter de passer eux-mêmes quelques années dans les geôles de Thaïlande.

Cette grille de lecture vaut pour les polars comme pour les comédies, catégorie à laquelle incontestablement appartient Filles uniques. Qui est pourtant un film de récré qui ne se prend jamais trop au sérieux, jusqu’à s’autoriser certains moments sinon de flottement, du moins de désinvolture, moments qui laissent le champ libre aux comédiennes, personne ne s’en plaignant. Comme le disait Pierre Jolivet : " On a écrit Filles uniques parallèlement au Frère du guerrier. On travaillait sur Le Frère du guerrier par tranches de quatre ou cinq mois, puis on laissait reposer. Et autant Le Frère du guerrier nous taraudait par le rapport constant aux références historiques et la rigueur d'écriture qu'impose le film d'époque, autant, ici, on avait envie d'un film libre ".

Il est un point pourtant qui relie les deux films : la patte de Simon Michaël sur le scénario. Ancien flic, à l’instar de Michel Alexandre et d’Olivier Marchal qui n’ont pas mal réussi leur reconversion en troquant leur vieille machine à écrire du Quai des orfèvres pour un ordinateur flambant neuf, l’outil indispensable du scénariste, Simon Michael a d’abord écrit des scripts de polars, notamment pour le compte de Claude Zidi. Si Les Ripoux possède un aussi envoûtant parfum d’authenticité, c’est grâce à lui. Simon Michaël est un homme fidèle : six films avec Claude Zidi, cinq avec Pierre Jolivet, il ne s’éparpille pas aux quatre vents. Ce que Jolivet goûte de toute évidence. N’est-il pas lui-même fidèle à ses comédiens, jusqu’à constituer une troupe. Pour ne parler que des rôles secondaires, ô combien truculents, de Filles uniques ; Vincent Lindon et Roschdy Zem ont tourné cinq fois sous la direction de Jolivet. Et François Berléand huit fois. Qui dit mieux ?

FILLES UNIQUES de Pierre Jolivet

Pierre Jolivet manie la comédie assez joliment. Après « Ma petite entreprise » et avant « Je crois que je l'aime« , il enchaîne ce style de film avec un grand bonheur. Pour cela il bénéficie d'une petite troupe Vincent Lindon, François Berléand, Albert Dray et Roshdy ...

Lire la suite
7
littlebigxav
le contexte
A voir également
Affiche du film LE FRÈRE DU GUERRIER
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE RAID

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film FRED

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MES COPINES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés