FOUTAISES

Parce qu'on trouve dans le film l'esprit que Jean-Pierre Jeunet approfondira dans Amélie Poulain
Comédie - 1989 - France - 7 MIN - VF - Tous publics

Un homme nous raconte les petits plaisirs et déplaisirs de son existence.

Il aime : gober le jaune d’un œuf sur le plat, faire pipi dans la douche, manger le jambon directement dans le papier, le rire de Richard Widmark, les vacances…

Il n'aime pas : les barbus sans moustache, les vitrines de boucherie, passer trop de temps à dormir…

Réalisé par

7.3 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Stéphane Kahn
Stéphane Kahn
CHRONIQUEUR

Il est des films qu'on ne peut imaginer que dans la brièveté d'un court métrage. Foutaises est de ceux-là, précédant de peu Delicatessen (le premier long de Jeunet avec Marc Caro) et croquant avec fantaisie et malice un univers nourri de réalisme poétique. Empruntant au Georges Pérec de Je me souviens son procédé d'énonciation, de liste, le film déroule au gré des goûts et dégoûts de son narrateur un monde de petits riens, de détails, de sensations et de souvenirs dont l'universalité n'a pas fini de charmer.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Dominique Pinon

Le plus gros succès public de Jean-Pierre Jeunet. Pour présenter ses personnages, le réalisateur y reprend les "J'aime... J'aime pas..." de "Foutaises".

Jean-Pierre Jeunet

Le premier court métrage de Jacques Tati, où on rencontre déjà le facteur de "Jour de fête". Parce qu'il y a des liens entre l'univers comique et poétique de Tati et celui de Jean-Pierre Jeunet.

ROMAN DE GARE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS