FRENCH CANCAN

À partir de 2.99 €
Parce que le film marque le retour de Jean Renoir en France après presque 15 ans d'absence
Politique / Histoire - 1955 - France|Italie - 100 MIN - VF - Tous publics
Henri Danglard est le directeur du "Paravent chinois" , une salle de spectacle à Monmartre. Sa maîtresse, une comédienne dite La Belle Abbesse, en est la vedette. Pour attirer une clientèle plus huppée, il décide de relancer une danse passée de mode, le Cancan, et de faire construire un nouvelle établissement, le Moulin rouge dont Nini, une petite blanchisseuse deviendra la vedette.

Réalisé par

7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Ce devait être un film d’Yves Allégret avec Charles Boyer dans le rôle principal. A l’arrivée, French Cancan sera un film de Jean Renoir avec Jean Gabin pour héros. Que s’est-il passé entre temps, soit entre janvier et avril 1954 ? Un événement somme toute banal dans le monde du cinéma : les producteurs trouvent le projet d’Allégret trop coûteux et décident de le proposer à Renoir sur la base d’un autre plan de financement et de tournage. A charge pour lui d’en écrire le scénario et de le tourner. Pour Renoir, c’est une aubaine et les films historiques sont alors à la mode, comme le prouvent les Lucrèce BorgiaNanaCaroline chérie et autres Si Versailles m’était conté de l’époque.

Quant à Jean Gabin, depuis le récent succès de Touchez pas au grisbi de Jacques Becker, il est redevenu l’acteur préféré des Français. Le tandem Renoir-Gabin des Bas-Fonds, de La Grande Illusion et de La Bête humaine se reforme ainsi pour le plus grand plaisir de la presse et des futurs spectateurs de French Cancan. Pour donner la réplique à Gabin, le cinéaste espérait Leslie Caron, mais c’est finalement Françoise Arnoul, plus célèbre en France, qui est retenue par la production. Le reste de la distribution fait appel à des habitués du cinéma de Renoir comme Valentine Tessier, Gaston Modot ou Max Dalban, mais également à des figures nouvelles comme Jean-Roger Caussimon, Philippe Clay sans oublier un certain Michel Piccoli.

Il faut noter qu’au premier jour de tournage, soit le 4 octobre 1954, Jean Renoir, l’auteur de La Règle du jeu n’a plus dirigé de film dans son pays natal depuis quinze ans ! French Cancan pour Renoir, c’est le retour au bercail enfin concrétisé, c’est la page de l’exil américain et de ses désillusions enfin tournée. Et puisqu’il s’agit de mettre en scène une déclaration d’amour à la magie du spectacle dans le Montmartre de son enfance, que demander de mieux ?

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Jean Gabin

Un même lieu que le film de Jeran Renoir pour un même hommage au spectacle

Jean Renoir

Becker, comme Renoir, cherche à capter l'atmosphère d'un Paris disparu.

LE CHAT