Bande Annonce de GANGSTADécouvrez la bande Annonce de GANGSTA sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/14155/fond/14155_w_500.jpg
Adil El Arbi
Junes LazaarMatteo SimoniNabil MallatNora GharibSaid BoumazougheAli BAxel DaeseleireAza DeclercqEric CortonPaloma Aguilera ValdebenitoVic de WachterWerner Kolf

GANGSTA

120 mn

Note de SensCritique :

6.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Adil El Arbi, Bilall Fallah.

Casting : Junes Lazaar, Matteo Simoni, Nabil Mallat, Nora Gharib, Said Boumazoughe, Ali B, Axel Daeseleire, Aza Declercq, Eric Corton, Paloma Aguilera Valdebenito, Vic de Wachter. Werner Kolf

Synopsis : A Anvers, quatre amis inséparables veulent devenir les patsers (passeurs de drogue) les plus prospères de la capitale mondiale du diamant. Dans ce but, ils vont passer du commerce de l'herbe au trafic de cocaïne. Après un échange qui tourne mal, ils mettent à feu et à sang le quartier de Kiel...

Scénario : Adil El Arbi, Bilall Fallah, Bram Renders, Hendrik Verthé, Kobe Van Steenberghe, Nabil Ben Yadir.
Musique : Hannes de Maeyer.
Pays : Belgique
Tags : Aventure / Action, Policier / Suspense, Armes à feu, Drogues, Amitié.

à partir de

4.99
voir ce film

Alors que leur deuxième long métrage Black n’avait pas été distribué en salle en France en 2015, le duo de réalisateurs belges Adil El Arbi et Bilall Fallah poursuit sa lancée d’observation, avec un véritable sens de l’humour propre aux comédies d’action, de la criminalité en Belgique avec Gangsta.

A Anvers, quatre amis d’enfance, Adamo, Junes, Volt et Badia, fans de Scarface et petits dealers se rêvent en futurs parrains du crime organisé. Mais leur fantasme se transforme en cauchemar quand ils volent un chargement de cocaïne, déclenchant la guerre avec un baron de la drogue à Amsterdam et les cartels colombiens.

Agés d’à peine une trentaine d’années au moment du tournage, Adil El Arbi et Bilall Fallah réalisent un film chorale survolté où s’entremêle les tons et qui se place dans la lignée de longs métrages tels que La Haine de Mathieu Kassovitz, Chouf de Karim Dridi et même Les Barons de Nabil Ben Yadir.

En 2015, le duo de cinéastes Adil El Arbi et Bilall Fallah sortait Black. Cette romance façon Roméo et Juliette à Molenbeek, quartier tristement célèbre de Bruxelles depuis les attentats du 13 novembre à Paris, n’avait pas eu le droit à une sortie en salles en France. La raison invoquée à l’époque par le distributeur était liée au contexte tendu dans l’Hexagone, son interdiction aux moins de 16 ans et aux échauffourées qu’il avait provoqué dans les salles belges qui avaient refroidi les exploitants français. C’est donc avec Gangsta, leur troisième long métrage que le tandem a enfin su s’imposer dans les salles hexagonales. Et imposer leur style particulièrement pop et ultrarythmé.

Leur patte semble prendre racine dans un cinéma plutôt américain que ne renierait pas un Quentin Tarantino ou un Martin Scorsese pour sa myriade d’acteurs aux personnalités un peu hors normes et sa violence plutôt graphique et stylisée, mais aussi des cinéastes plus nordiques comme Nicolas Winding Refn ou Lars Von Trier. En effet, les couleurs sont ici néons et vives et la narration éclatée, racontée par la voix off du héros est chapitrées par les sept péchés capitaux. Ce ton pop, qui n’est pas sans évoquer une certaine esthétique MTV, s’accorde également parfaitement avec les clins d’oeil assez inattendus aux jeux vidéo, GTA en tête, auxquels les héros s’identifient, à tort.

Dans l’argot flamand, un patser, qui est le titre originel du film, c’est un peu comme un dikkenek à Bruxelles. Ce terme démocratisé par le long métrage du même nom de Olivier Van Hoofstadt, signifie frimeur, quelqu’un qui se la pète alors qu’il n’en a pas réellement les moyens. C’est le portrait de ce type de personnages, qu’a voulu faire le duo Adil El Arbi et Bilall Fallah, continuant également leur observation de la dynamique des gangs en Belgique, notamment dans les cités difficiles. Ici, ils se basent sur une véritable guerre en cours entre les gangs issus de Hollande et ceux d’Anvers. Car sous ses traits colorés et son humour latent, Gangsta cache une véritable noirceur, celle d’une génération multiculturelle laissée un peu à l’abandon et donc l’oisiveté n’est pas toujours source de positif.

Gangsta !

Et voici un film belge, qui se paye pas moins de 2h au compteur. Autant dire qu'il fallait de l'ambition...et ça se comprend ! Adamo est un jeune homme qui traine, à Antwerp, avec ses 3 amis depuis qu'ils sont tout jeunes. Quand Orlando Mari arrive, cela va changer beaucoup ...

Lire la suite
7
David Rumeaux

Du Scorcese à la flamande...

Notre duo belge fantasmant les histoires de rue (Adil El Arbi et Bilall Fallah) est de retour pour leur troisième film. Après après avoir malmené les rues sombres de Bruxelles dans Black, ils mettent le feu au port d’Anvers ! On retrouve une bande de 4 jeunes branleurs plus ...

Lire la suite
7
Mathias the Watcher

Gangsters nouvelle génération.

Un samedi après-midi de vacances scolaires, je profite d'une séance à 14h00 pour aller voir ce Patser, A.K.A. Gangsta par chez nous, dont l'affiche attisait ma curiosité. Car de ce film, je n'avais avant cela vu que l'affiche. Ni bande-annonce, ni résumé, ni publicité, rien, ...

Lire la suite
7
titiro
 
le contexte
A voir également
Affiche du film NEVADA SMITH
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film ESCALADE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film 99 WOMEN
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film GUET-APENS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film SKYSCRAPER

à partir de

4.99
 
Affiche du film L ÉCOLE EST FINIE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film EVERYBODY KNOWS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DOGMAN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AU POSTE!

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TULLY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés