GATSBY LE MAGNIFIQUE

2013
136 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

2013
136 mn
Parce que le film est avec Leonardo mais aussi Amitabh Bachchan, immense star de Bollywood

1922. Nouveau voisin du richissime Jay Gatsby, Nick Carraway, écrivain raté reconverti dans la finance, est le cousin de la belle Daisy. Celle-ci et Gatsby se sont aimés cinq ans plus tôt. Séparés par la guerre, Daisy en épousa un autre, riche héritier. Fortune faite, Gatsby s’installe à Long Island, pour reconquérir celle qu’il n’a jamais cessé d’aimer...

À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Drame
Australie | Etats-Unis
Tous publics
VM - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Cinquième version cinématographique du roman de Francis Scott Fitzgerald – écrit en six mois sur la Côte d’Azur et paru sans succès aux Etats-Unis en avril 1925 et en France au lendemain de la Libération –, Gatsby le magnifique, de l’Australien Baz Luhrmann, fit l’ouverture du 66e festival du Cannes, le mercredi 15 mai 2013. Sorti en France, le même jour, sur 660 écrans, cette production (à 105 millions de dollars) arriva, dès sa première semaine d’exploitation, en tête du box-office hexagonal, avec plus de 760.000 entrées.

Dans le rôle de James Gatz, alias Jay Gatsby – dit « Gatsby le magnifique » –, Baz Luhrmann dirigea Leonardo DiCaprio (presque quarantenaire), auquel, 17 ans plus tôt, il avait confié le rôle d’un autre amoureux transi et malheureux (Roméo Montagu soi-même), dans Roméo + Juliette. Dans le film que vous allez voir, DiCaprio est, cette fois, sous le charme de la belle Daisy, incarnée par Carey Mulligan, charmante voisine de Ryan Gosling dans Drive et fragile sœur cadette de Michael Fassbender dans Shame.

C’est à Tobey Maguire – Mister Peter Parker, alias Spiderman –, que le cinéaste confia le rôle du cousin de Daisy, écrivain raté reconverti dans la finance et, par hasard, voisin du riche Gatsby. Amis d’enfance, on avait déjà vu (brièvement mais ensemble) Tobey (17 ans) et Leonardo (18 ans) dans Blessures secrètes de Michael Caton-Jones.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver GATSBY LE MAGNIFIQUE (1974) (Après Herbert Brenon (1926) et Elliott Nugent (1949), Jack Clayton adapte fidèlement Fitzgerald.) ou encore CITIZEN KANE (1941) (Kane le magnifique, pourrait-on dire. Deux portraits d’hommes hors-normes, l’un rêvant à Daisy, l’autre à Rosebud...).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné