Bande Annonce de GERVAISEDécouvrez la bande Annonce de GERVAISE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1219/fond/1219_w_500.jpg
René Clément
François PérierMaria SchellSuzy DelairArmand MestralFlorelleJany HoltMichèle CaillaudPascal BressyYvette Cuvelier

GERVAISE

113 mn

Note de SensCritique :

6.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : René Clément.

Casting : François Périer, Maria Schell, Suzy Delair, Armand Mestral, Florelle, Jany Holt, Michèle Caillaud, Pascal Bressy. Yvette Cuvelier

Synopsis : Paris, 1852. Les malheurs et la déchéance de Gervaise, blanchisseuse abandonnée avec deux enfants par son amant Lantier. Elle devient la femme de Coupeau, brave ouvrier-couvreur qu'un accident voue à l'inaction, l'alcoolisme et la maladie...

Scénario : Jean Aurenche, Pierre Bost.
Musique : Georges Auric.
Pays : France
Tags : Drame, Esthétique noir&blanc, Tirés de ..., Drogues drogues drogueurs, Littérature classique, Des images du peuple.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Cette adaptation de L’assomoir, considérée comme l’une des meilleures de l’oeuvre d’Emile Zola, est symptomatique de la facture classique du cinéma d’après-guerre, dont Rene Clément est l’un des représentants les plus populaires. En 1956, année de sortie de Gervaise, cet ancien assistant de Jacques Tati et Jean Cocteau a déjà tourné sept films, dont beaucoup de succès critiques : La bataille du rail, premier long métrage consacré à la résistance des cheminots français pendant la Seconde Guerre Mondiale ; Les maudits, Grand Prix du festival de Cannes en 1947 ; et surtout Jeux interdits, en 1952, coup de cœur du public dont la mélodie est devenue un passage obligé dans l’apprentissage de la guitare classique.

Avec Gervaise, René Clément change de registre, même si l’on retrouve sa précision documentaire dans la superbe reconstitution qu’il offre du Paris Second Empire, et dans le choix d’axer son film sur la souffrance des classes populaires et leurs difficiles conditions de vie. Il choisit Maria Schell pour le rôle-titre, l’une des plus grandes stars du cinéma allemand des années 50, dont la prestation se verra saluée par la Coupe Volpi de la Mostra de Venise, qui récompensera la même année Bourvil pour son rôle dans La Traversée de Paris. Aux côtés de Maria Schell, on retrouve François Perier, acteur fétiche du cinéma français des années 40 - il a travaillé pour Marcel Carne, Julien Duvivier ou Christian Jaque – et la réjouissante Suzy Delair, qui prête toute sa gouaille à la Virginie Poisson du film, rivale musclée de Gervaise. Repérée dans les revues Music-Hall de Mistinguett, Suzy Delair fut un temps la muse d'Henri-Georges Clouzot, qui lui offrit deux rôles en or dans L’assassin habite au 21 et Quai des Orfèvres.

C’est fort de ce casting 4 étoiles que René Clément se lance dans son huitième long-métrage, qui marque à son tour l’histoire de la musique de film avec la chanson de Gervaise, dont les paroles sont signées du génial Raymond Queneau ! 

Gervaise fait partie des nombreuses adaptations littéraires qui ont marqué l’âge classique du cinéma français. Son scénario et ses dialogues sont d’ailleurs signés Jean Aurenche et Pierre Bost, deux spécialistes du genre qui se sont déjà attaqués au Diable au corps de Raymond Radiguet et au Rouge et le noir de Stendhal, tous deux pour Claude Autant - Lara. Avec cette adaptation de L’assomoir, ils signent leur troisième collaboration avec René Clément après Au-delà des grilles et Jeux interdits. Boudés par les cinéastes de la Nouvelle Vague qui les assimilent au fameux « cinéma de papa », les deux scénaristes et dialoguistes reviendront au premier plan grâce à Bertrand Tavernier, pour L'horloger de Saint-Paul et Le juge et l'assassin.

Le compositeur Georges Auric est une autre figure incontournable du cinéma français d’après-guerre, lui qui a signé la musique, entre autres, de La belle et la bête et d’Orphée pour Jean Cocteau, mais aussi du Moulin Rouge de John Juston et du Lola Montes de Max Ophuls. Quant à Emile Zola, il semble s’imposer comme l’auteur fétiche du cinéma français des années 40 et 50, lui offrant certains de ses chefs d’œuvre… La bête humaine de Jean Renoir, en 1938, qui est aussi l’un des plus beaux rôles de Jean Gabin... Au bonheur des dames d’Andre Cayatte, en 1943, pour la prestation de Michel Simon en Baudu… L’inoubliable Therese Raquin de Marcel Carne, en 1953, avec Simone Signoret dans le rôle-titre… Ou encore le Pot-Bouille de Julien Duvivier, en 1957, avec Gerard Philippe dans la peau d’Octave Mouret. Plus récemment, il n’y a guère que Claude Berri pour avoir tenté de s’attaquer au monument Zola, avec un Germinal resté dans les mémoires grâce à la prestation de Gérard Depardieu.

C’est finalement à un certain mépris de La Nouvelle Vague que l’on doit à ce beau Gervaise d’avoir été quelque peu oublié des cinéphiles. Ce qui n’est pas le cas du chef d’œuvre que René Clément signera deux ans plus tard avec Plein Soleil, d’après Patricia Highsmith, qui a récemment été revisité par Anthony Mingella. Dans Le Talentueux Mr Ripley, ce sont Jude Law et Matt Damon qui reprennent le mythique duo formé à l’époque par Alain Delon et Maurice Ronet….

Noir brillant.

Du roman foisonnant d’Émile Zola, septième titre (sur vingt) et premier grand succès du cycle des Rougon-Macquart, René Clément a tiré un film de grande qualité, dont on peut toutefois regretter l’édulcoration par rapport à l’œuvre originelle ; et ceci bien que ...

Lire la suite
7
Impétueux

Un peu coupé à l'eau, mais ça reste goûteux.

René Clément. Pour moi qui ai eu mes premiers émois de cinéphilie française avec A bout de souffle, c'est un nom qui est synonyme de "cinéma à la papa". Et c'était un peu dur. C'est le premier que je vois, et ce n'est certes pas révolutionnaire au niveau formel, mais c'est ...

Lire la suite
7
zardoz6704

Malgré quelques libertés dans le scénario, ce film reste fidèle à l'esprit de l'Assommoir d'Emile Zola. Il est toutefois dommage qu'il se termine au début de la déchéance du personnage principal, alors que le roman va beaucoup plus loin. Et, grâce à Maria Schell, Gervaise ...

Lire la suite
8
Garcimor
A voir également
Affiche du film LE DIABLE PAR LA QUEUE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE BATTANT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AU-DELÀ DES GRILLES

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BEL AMI

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés